Pourquoi le Tour de France féminin n'existe pas ? Les explications de Gérard Holtz

·1 min de lecture

Le Tour de France reste un rendez-vous sportif masculin. Le journaliste Gérard Holtz (qui publie Légendes du Tour de France, 180 histoires pour revivre les plus grandes heures du tour) explique au micro d'Anne Roumanoff ce qui fait perdurer cette inégalité.

>> Retrouvez toutes les émissions d'Anne Roumanoff en replay et en podcast ici

Le cercle vicieux de l'absence de notoriété

Selon l'ancien commentateur du Tour de France, le manque de notoriété du cyclisme féminin a plusieurs causes, qui se nourrissent entre elles. "C'est une équation", théorise-t-il. "Le cyclisme féminin, pendant très longtemps, n'a pas eu l'aura qu'il devait avoir. Donc, les sponsors ne venaient pas. Ils n'avaient pas assez de sous pour organiser une épreuve. Et au final moins de transcriptions, donc moins de public, etc."

Un équivalent féminin du Tour de France a pourtant bien existé chaque année entre 1984 et 2009, comme le rappelle Gérard Holtz. D'abord "Tour de France féminin", il s'est ensuite appelé Tour de la CEE féminin, puis Grande Boucle féminine internationale. "Jeannie Longo l'a gagné plusieurs fois", souligne le journaliste.

>> ÉCOUTER AUSSI - Édito : "La crise sanitaire est en train de faire dévaler le sport féminin tout en bas"

Quelle organisation pour un Tour de France féminin ?

Gérard Holtz estime qu'il serait cependant impossible d'organiser des Tours de France masculins et féminins simultanément. "On bloque déjà les routes de 11h à 18h rien que pour les garçons et la caravane ...


Lire la suite sur Europe1