Pourquoi les taxes locales risquent d’augmenter

Source AFP
·1 min de lecture

L'association Amorce a déploré mardi 2 février le manque de soutien de la part de l'État pour les collectivités, très affectées par l'impact de la crise sanitaire sur la collecte des déchets. Le premier réseau de collectivités réunies autour des sujets déchets, eau et transition énergétique craint que les collectivités n'aient d'autre choix qu'augmenter les taxes locales. « On s'attendait à plus d'écoute du gouvernement », a commenté Nicolas Garnier, délégué général d'Amorce.

« Il y a une impression d'injustice à avoir tant travaillé l'an dernier pour le maintien des services essentiels et à devoir aujourd'hui l'assumer seuls, puisque les collectivités doivent compenser [l'accroissement des coûts] en augmentant les taxes locales », notamment la taxe d'enlèvement des ordures ménagères.

Des hausses comprises entre 5 et 10 %

À l'origine de cette situation, une baisse des recettes liées à la valorisation des matières (verre, plastiques, textiles?), un surcoût lié au Covid-19 du côté des prestataires, mais aussi une forte hausse au 1er janvier de la taxe générale sur les activités polluantes (TGAP).

À LIRE AUSSIUne ville bretonne va recycler les masques usagés en règles et en équerres

Avec « tous ces coûts additionnés, les deux tiers des collectivités annoncent des hausses » de la fiscalité locale, dont 75 % des hausses comprises entre 5 % et 10 %, selon Nicolas Garnier, citant une enquête après des adhérents. « Il y a un dialogue un peu plus équilibré à établir ave [...] Lire la suite