"Pourquoi m'a-t-il choisi moi ?" : au procès Barbarin, le témoignage glaçant d'une victime du père Preynat

Ilan Caro
Christian Burdet, 53 ans, a ému le tribunal en racontant comment il avait gardé pendant près de quarante ans le secret des actes sexuels que lui avait fait subir le père Preynat.

"Monsieur, aviez-vous prévu de venir répondre aux questions du tribunal aujourd'hui ?" Lorsqu'il se dirige d'un pas mal assuré face à la présidente, Christian Burdet semble ne pas savoir s'il est obligé ou non de venir témoigner. "J'ai pensé que c'était une éventualité", répond-il d'une voix retenue. Puis il se lance : "J'ai 53 ans, je suis entré aux scouts à Sainte-Foy-lès-Lyon en 1976. J'avais 11 ans." Sobrement vêtu d'un pull gris, il se souvient du premier jour, du visage du père Preynat, qui avait dit à sa mère : "Ne vous inquiétez pas, on va bien s'occuper de lui !"

Il est déjà 19 heures passées. Les mines sont fatiguées par cette éprouvante journée d'audience au procès du cardinal Barbarin, lors de laquelle ont défilé avant lui à la barre quatre prévenus et six victimes. Mais le témoignage de Christian Burdet, 53 ans, plonge la salle dans une gravité jamais atteinte depuis lundi. Même le cardinal Barbarin, le plus souvent voûté sur sa chaise pendant les autres témoignages, se retourne pour l'observer parler.

"Il m'a serré de plus en plus fort contre lui"

Christian Burdet, qui ressemble à Monsieur Tout-le-Monde, puise loin dans ses ressources pour raconter l'indicible. Au cours d'un camp organisé à l'automne 1977, "nous avions monté les tentes, et le (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi