Pourquoi il est trop tôt pour avoir peur du robot-chien de Boston Dynamics

LExpress.fr
Dans une vidéo, un robot américain qui ouvre une porte suscite l'inquiétude chez les internautes. Rien d'effrayant, pourtant, ni de révolutionnaire.

La mise en scène très "biologique" est assurément réussie. Un premier "robot-chien" baptisé Spotmini avance et se retrouve devant une porte fermée. Il baisse ses pattes arrière pour simuler un regard, puis se déplace sur la droite, "museau levé", comme s'il appelait un compagnon. Un autre Spotmini, cette fois équipé d'un bras mécanique en guise de tête, se précipite à son secours. Il se saisit de la poignée et entrouvre la porte, la bloque avec ses pattes le temps de l'ouvrir complètement, et les deux robots "s'échappent". Le tout en 45 secondes. 

La vidéo, diffusée lundi 12 février par Boston Dynamics, l'entreprise américaine spécialisée dans la robotique, notamment à usage militaire, a déjà enregistré plus de 860 000 vues sur Youtube et un nombre impressionnant de commentaires terrifiés et d'articles de presse alarmants. 

"S'il vous plaît, arrêtez-vous! Vous n'avez pas vu Black Mirror? C'est bien trop réel", s'inquiète par exemple un internaute faisant référence à l'épisode 5 de la saison 4 de la série Black Mirror, intitulé Metalhead [Tête de métal], dans lequel des robots à quatre pattes traquent et tuent des humains.  

Une peur -réelle ou pas- sur laquelle certains médias n'hésitent pas à surfer avec plus ou moins d'humour, dénonçant ici "la chose la plus terrifiante jamais vue", espérant là que ces robots "n'auront pas d'envies meurtrières", ou les comparant encore avec les vélociraptors de Jurassic Park, qui ouvrent eux aussi des portes pour mieux chasser. 

Il n'y a, pourtant, que peu de raisons de s'inquiéter. Bien sûr, cette nouvelle vidéo présente une mise à jour intéressante de Spotmini. Présenté pour la première fois en 2016, ce robot-chien de 30 kilos entièrement électrique est équipé de caméras à détection de profondeur et de détecteurs proprioceptifs [qui effectuent des mesures par rapport au déplacement du robot] sur ses pattes. D'une autonomie d'environ 90 minutes, il peut porter jusqu'à 14 kilo, courir et, désormais, réaliser des tâches plus sophistiquées,...Lire la suite sur L'Express.fr

Pourquoi il est trop tôt pour avoir peur du robot-chien de Boston Dynamics

EN IMAGES. Les robots skieurs, pas encore tout à fait au niveau des JO

Sondage: les moins de 40 ans ont peur des algorithmes

Cédric Villani: "Pas question de taxer les robots"

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages