Pourquoi Spotify pourrait utiliser la technologie à la base du bitcoin

Spotify va-t-il utiliser la blockchain pour payer aux artistes leurs royalties ? La dernière acquisition du suédois pourrait le laisser penser. Ce 26 avril, l’équipe de la société Mediachain a annoncé avoir été rachetée par Spotify. Elle travaillera désormais dans les bureaux new-yorkais du champion du streaming musical.

Depuis trois ans maintenant, Mediachain travaille sur un système de base de données dédié aux droits artistiques et entièrement fondé sur la blockchain. Cette technologie de « stockage et de transmission d’informations » est entièrement « transparente et sécurisée », comme l’explique Blockchain France. Mais sa particularité la plus importante est de fonctionner « sans organe central de contrôle ». Le système a été créé en 2008 et constitue l’architecture technique de la monnaie virtuelle bitcoin.

Image

Le casse-tête de la gestion des ayants droit

Mais la blockchain peut tout à fait être déclinée pour d’autres usages. Son système décentralisé est, par exemple, très bien adapté aux bases de données partagées entre différents acteurs. Ainsi, aucun d’entre eux ne centralise le registre et toutes les actions y sont mentionnées, assurant une traçabilité parfaite, sans avoir besoin d’un tiers de confiance.

C’est cette fonctionnalité qui serait pertinente pour Spotify. Gérer les droits des 30 millions de chansons incluses dans le catalogue du service...

Lire la suite sur 01net.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages