Pourquoi "Spider-Man" va une nouvelle fois révolutionner le cinéma d'animation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Image extraite de la bande annonce de
Image extraite de la bande annonce de

Aucun autre film n'était aussi attendu au festival d'animation d'Annecy que la suite de Spider-Man: New Generation, chef d'œuvre oscarisé de l'animation contemporaine, où cohabitent plusieurs versions de l'homme-araignée. La quinzaine de minutes montrée lundi a conquis le public au-delà de toutes ses espérances.

Il s'agit du début d'une histoire qui sera divisée en deux parties, Across the Spider-Verse (2023) et Beyond the Spider-Verse (2024). Soit une impressionnante séquence d'action où trois versions du tisseur (Spider-Man 2099, Spider-Woman et Spider-Gwen) affrontent Le Vautour au musée ​​Guggenheim à New York.

Un combat épique, où la caméra virevolte dans un univers multicolore, démontrant la maestria des équipes de Sony Animation. La séquence se conclut avec une confrontation entre Spider-Gwen/Gwen Stacy et son père George Stacy, un officier de police aux trousses de cette justicière masquée, qu'il accuse d'avoir tué le Spider-Man de leur univers...

Dans un autre extrait, Miles Morales, le héros du premier film, est aux prises avec les tracas du quotidien. Il doit faire face à la pression de ses parents et de sa conseillère d'orientation. Depuis le premier film, sorti en 2018, le personnage a bien grandi. La scène se termine alors que son "spider-sense" lui fait prendre conscience d'un danger imminent.

"Être prudent"

Pour en savoir plus, il faudra attendre l'année prochaine, puisque l'histoire de ce nouvel opus est jalousement tenue secrète par les réalisateurs Kemp Powers, Justin K. Thompson et Joaquim dos Santos, qui succèdent à Peter Ramsey, Bob Persichetti et Rodney Rothman.

Il faut dire que le trio est sous pression. En acceptant de se lancer dans une telle aventure, il se doit d'offrir une suite à la hauteur d'un premier volet, considéré désormais comme une étape décisive dans l'histoire du cinéma d'animation. Mission réussie à en croire les premières images: Across the Spider-Verse devrait être aussi beau visuellement - voire même un peu plus - que New Generation.

La question se pose néanmoins: comment réalise-t-on la suite d'un film qui a révolutionné l'animation? "En étant prudent", sourit Kemp Powers, également connu pour avoir cosigné Soul avec Pete Docter. "En pensant aux personnages et à leur destinée, et surtout à la relation entre Miles Morales et sa famille, qui soutient l'ensemble de cette aventure", complète Justin K. Thompson.

"Cet élément a été pour nous un phare dans la nuit, pour ne pas perdre de vue notre objectif", complète celui qui a été chef décorateur sur le premier film. "Lorsque l'on ajoute toutes ces informations sur les univers parallèles et ces graphismes visuels incroyables et foisonnants, on ne doit pas perdre de vue ce pourquoi nous racontons cette histoire."

240 personnages et six univers différents

Car le défi de Across the Spider-Verse et Beyond the Spider-Verse est de suivre Miles Morales dans une histoire qui met en scène 240 personnages dans six univers différents! "On colle à son point de vue pour justement ne pas s'emmêler les pinceaux", insiste Joaquim dos Santos. "Et la plupart de ces 240 personnages seront dans les arrières plans!"

"Ce sera un film assez complexe. Le premier l'était déjà, mais celui-là ira encore plus loin", prévient Kemp Powers. "On essaye évidemment que ce soit le plus compréhensible pour le public et je crois qu'on a réussi. C'est pour cela que nous avons choisi de montrer à Annecy des extraits plus longs, afin de mettre l'accent sur l'histoire et non sur le visuel..."

A un an de la sortie, tout est fait en réalité pour esquiver les questions qui pourraient divulgâcher l'histoire et les différents multivers que s'apprête à visiter Miles Morales. D'après les images montrées lundi, le monde de Gwen Stacy sera rose, blanc et éthéré, avec des effets d'aquarelle, comme sur les couvertures des comics. Les autres univers devraient aussi avoir chacun leur style graphique propre.

On apprendra cependant que l'atmosphère graphique de chaque univers correspondra à de l'état d'esprit de Miles, révèle ​​Joaquim dos Santos: "On s'est interrogé sur la manière dont on pouvait représenter visuellement les différentes étapes de son voyage. Si Miles est triste, on adopte un style sombre. S'il est heureux, notre style sera plus joyeux."

"J'adore, comme tout le monde, les univers un peu fous, mais il faut vraiment que cela soit au service de notre histoire, et que cela puisse faire évoluer Miles", insiste son complice Justin K. Thompson.

Un projet titanesque

Ils auront de la place pour explorer ces univers parallèles: l'histoire de Miles sera racontée sur deux films. Une idée qui s'est imposée assez naturellement, raconte Kemp Powers: "On s'est très vite rendu compte que notre histoire était bien trop importante pour un seul film et que l'unique manière de bien la raconter était de l'étaler sur deux films. On n'a pas pris la décision à la légère, car il fallait que chaque partie puisse exister indépendamment l'une de l'autre."

La productions de Across the Spider-Verse/Beyond the Spider-Verse est une entreprise colossale et la création des deux films se déroule en parallèle. "Comme les deux films sortent à un an d'écart, nous n'avons pas le choix", précise ​​Justin K. Thompson. Ils sont aidés par une équipe gigantesque, la plus large jamais constituée pour un film d'animation. Plus de 1.000 personnes à travers le monde travaillent sur le projet. "C'est le double de ce qu'on avait pour le premier film."

Comment superviser un tel chantier? "Vous faites appel à beaucoup de gens en qui vous avez confiance", euphémise Joaquim dos Santos. "On laisse les coudées franches à nos chefs décorateurs, à nos chefs animateurs. On a fait appel à eux, parce que leur instinct est très bon et qu'ils sont entièrement investis par l'histoire de Miles."

On ne saura pas en revanche où les trois hommes en sont dans l'avancée du projet. "Nous ne pouvons rien dire à ce sujet", rit Kemp Powers. "Mais on aura terminé à temps pour la sortie, le 31 mai 2023. Nous avançons aussi vite que possible."

"Une lettre d'amour aux comics"

Pour un rendu encore plus fidèle aux comics, le trio collabore avec certains dessinateurs de Spider-Man, comme Rick Leonardi, cocréateur de Spider-Man 2099. Cette version futuriste de l'homme-araignée, un spécialiste en nanotechnologie est doublée par Oscar Isaac en version originale.

"Le premier film était une véritable lettre d'amour aux comics et là nous avons eu l'opportunité d'aller encore plus loin", s'enthousiasme Joaquim dos Santos. "Nous avons la chance que plusieurs créateurs de ces personnages soient toujours en vie, et on a pu injecter le style graphique de Rick Leonardi et son encrage dans le film. Le résultat est saisissant."

Un nouveau super-vilain fait aussi son entrée, La Tâche (The Spot), dont le corps est recouvert de points noirs qui dissimulent des portails vers des univers parallèles. "Nous avons su dès le début qu'il serait le méchant de notre histoire", précise Kemp Powers. "Il n'est pas connu, mais il a un potentiel infini. Et c'est un personnage qui ne peut exister que dans un film d'animation."

Et d'ajouter: "Une bonne histoire s'appuie toujours sur un bon méchant. Le problème, c'est que beaucoup d'ennemis ont été utilisés à mort. Ce qui m'avait marqué dans le premier film, c'était que le méchant ne venait pas de l'univers de Spider-Man, mais de celui de Daredevil: le Caïd. Et il n'avait aucun super pouvoir! C'était très inattendu. On a voulu surprendre de la même manière ici."

On ignore pour le moment l’identité des autres personnages présents dans Across the Spider-Verse/Beyond the Spider-Verse. Phil Lord avait annoncé en 2019 le Spider-Man japonais, mais Kemp Powers reste aujourd'hui discret sur le sujet: "No comment", précise-t-il. "Mais je peux vous dire une chose: si La Tâche est une indication, nous ne nous sommes pas limités et nous sommes allés très loin dans l'univers de Spider-Man. Nous avons hâte de vous en montrer plus."

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles