Pourquoi la sortie de "Montero", l'album de Lil Nas X, est un événement

·6 min de lecture
Lil Nas X après la cérémonie des Grammy Awards en janvier 2020 à Los Angeles - AMANDA EDWARDS © 2019 AFP
Lil Nas X après la cérémonie des Grammy Awards en janvier 2020 à Los Angeles - AMANDA EDWARDS © 2019 AFP

Depuis son arrivée fracassante dans le monde du hip hop, il y a à peine 3 ans, Montero Lamar Hill, plus connu sous le nom de Lil Nas X, ne cesse d'en bousculer les codes. Ce rappeur noir gay de 22 ans s’affranchit des genres et des styles, revisitant avec un humour trash et une extravagance queer la pop culture américaine et la culture tout court.

Le jeune artiste américain sort ce vendredi son premier album, Montero, après une mixtape, un EP et une ribambelle de polémiques. Un premier disque en forme de manifeste queer, émaillé de duos, avec Miley Cyrus, Elton John, Megan Thee Stallion, Doja Cat ou Jack Harlow. Un événement aussi bien musical que sociétal. Car depuis 2018 et son arrivée dans les classements musicaux avec Old Town Road, Lil Nas de cesse de repousser les limites et d'ouvrir de nouveaux horizons aux jeunes Américains.

• Il fait figure de "révolution" dans le monde du hip hop

Cet Afro-Américain originaire d'Atlanta affiche ainsi une homosexualité joyeuse, provocante et décomplexée. Pour Elton John - cité dans le New York Times -, qui a lui-même ouvert la voie en faisant son coming out dès 1976 et en multipliant au cours de sa carrière les looks les plus extravagants:

"Ce qui rend Lil Nas X si extraordinaire, c'est sa façon courageuse d'être si ouvertement gay dans le monde la musique urbaine. C'est là qu'il réellement révolutionnaire."

Car depuis son coming out, en juin 2019, le rappeur ne cesse de secouer le monde du hip-hop. En témoignent les nombreux titres que lui consacrent la presse américaine, vantant comme Elton John son côté "révolutionnaire". "Comment Lil Nas X est en train de révolutionner le hip-hop, en tant que star gay puissante", titrait ainsi Variety en août, tandis que le New York Times célébrait "Le joie subversive de la célébrité gay et pop de Lil Nas X".

Quant au magazine Time, il l'a tout naturellement placé dans son top 100 des personnes les plus influentes en 2021. Le rappeur Kid Cudi y écrit:

"Avoir un homme gay dans le hip-hop, qui fait son truc, pulvérise les records, c'est énorme pour nous, pour l'excellence noire. Sa façon de ne jamais craindre de mettre les gens mal à l'aise est tellement rock'n'roll. C'est une vraie rock star."

Le rappeur y évoque aussi "le nuage d'homophobie" qui flotte sur le hip-hop et espère que Lil Nas va le dissiper.

• Il est devenu un modèle pour l'acceptation de soi

Lil Nas X milite activement pour l'acceptation de soi, l'inclusivité, et contre l'homophobie. Et joue un rôle de modèle pour les jeunes. Un modèle comme il aurait aimé en avoir durant son adolescence. "Voir quelqu'un faire ce que je fais, quand j'ai grandi, m'aurait vraiment aidé", livre-t-il à Time.

“Avoir des célébrités noires gays ou trans comme Lil Nas X et Zaya Wade, est vraiment crucial à l’ère des réseaux sociaux pour permettre aux jeunes noirs de se revendiquer comme queer et trans”, souligne dans USA Today Ed Brockenbrough, professeur à la Graduate School of Education en Pennsylvannie.

Sa chanson Montero (Call Me by your name) et son clip, qui lui ont valu d’être accusé par les conservateurs de tous poils de corrompre la jeunesse, est pour Lil Nas X un véritable manifeste. Tant par son esthétique mêlant imageries bibliques et imaginaire queer de SF, que par son message. "Au cours de notre existence, on cache certains aspects de nos vies. On les enferme à double tour. Ici, c'est l'inverse. Bienvenue à Montero", y dit-il en préambule.

Pour appuyer ce message, il a publié quelques heures après sur les réseaux sociaux, un message adressé au jeune Montero de 14 ans.

View this post on Instagram

! 🐚🐪

A post shared by Viktorija Burakauskas (@toribur) on Jan 21, 2020 at 8:43am PST

"J'y parle d'un gars que j'ai rencontré l'été dernier. Je sais que nous nous étions fait la promesse de ne jamais faire de coming-out public, de ne jamais être ce genre de gay, de mourir avec ce secret, mais cela va permettre d'ouvrir des portes à tant d'autres personnes queer, et leur permettre de vivre tout simplement."

• Il se réapproprie avec talent de multiples genres culturels

Western, science-fiction, cyberpunk ou références bibliques... Lil Nas X revisite habilement les références culturelles et se les réapproprie en y injectant une bonne dose d'humour, de provocation et d’esthétique queer.

Chacun de ses clips, ultra léché, explore un univers visuel bien précis et le dépoussière vigoureusement. Dans Montero (Call me by your name) il revisite le mythe d’Adam et Eve, dans Panini, il évolue dans un décor cyberpunk... Au dîner du Met Gala, en début de semaine, il est apparu dans une armure dorée, qui semblait tout droit sortie de Metropolis (ou de Wonder Woman 1984).

Il emprunte aussi à la pop culture américaine, comme lors de son show sur la scène des Bet Awards, où il a rendu hommage au clip de Michael Jackson Remember the Time. Dans une tenue pharaonesque, il a embrassé langoureusement l'un de ses danseurs, reproduisant le baiser de Madonna et Britney Spears (et Christina Aguilera) en 2003, aux MTV Music Awards.

"Il a été capable de briser les barrières culturelles ainsi que les notions préexistantes de genres musicaux", souligne dans le magazine Time Ron Perry, PDG de Columbia Records, le label de Lil Nas.

Avec Old Town Road, il a non seulement accédé à la célébrité, mais il est aussi devenu le premier artiste noir et gay à avoir reçu un prix de musique country. Le morceau est ainsi devenu la tête de pont du “Yeehaw agenda”, notion lancée par la blogueuse Bri Malando, qui consiste à ouvrir l’esthétique cowboy à plus de diversité. Old Town Road a ainsi permis l’émergence sur les réseaux sociaux de toute une imagerie de cowboy noirs.

https://www.youtube.com/embed/r7qovpFAGrQ?rel=0

Mais le succès de Old Town Road n’est pas un hasard. C’est après avoir vu que la tendance du Country trap, qui mêle accents country et rythmes hip hop, émergeait sur le web, que ce pur produit de la génération Z, virtuose des réseaux sociaux et orfèvre en viralité, a décidé d’écrire le titre.

Il a acheté la mélodie sur Youtube pour 30 dollars, puis écrit le morceau et l’a poussé sur toutes les plateformes possibles, du forum Reddit à Tik Tok. Puis, il a réussi à recruter Billy Ray Cyrus (chanteur de country et père de Miley Cyrus) pour le remix de la chanson, ce qui lui a donné un nouvel élan pour atteindre le sommets des charts et y rester cinq mois d’affilée, le temps de battre I will always love you et la Macarena.

https://www.youtube.com/embed/UTHLKHL_whs?rel=0

Lil Nas absorbe l’influence de ses prédécesseurs: empruntant les paillettes à Elton John, le sens de la provocation à David Bowie et le côté romantique à Franck Ocean. Il pioche aussi chez les artistes féminines comme son idole Nicki Minaj, qui cultive une image ultra sexualisée. Comme le note le New York Times: “Une pop star gay, cela n’a rien de nouveau, mais une pop star qui affiche une sexualité si ostensible l’est peut-être.”

Article original publié sur BFMTV.com

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles