Profiter du confinement pour faire "une cure de sébum" est une mauvaise idée

La cure de sébum: déconseillée en cette période de confinement.  (Photo: alexstockphoto21 via Getty Images)

CHEVEUX - Comment occuper son temps en période d’épidémie? Alors que la fin du confinement est toujours un horizon flou, les idées pour rythmer ses journées fleurissent. Parmi elles, profiter du temps ralenti de l’épidémie de coronavirus pour tester la “cure de sébum”. 

Sur les réseaux sociaux, dans de nombreux magazines, la “cure de sébum” est vantée depuis des années. Le but? Ne plus se laver les cheveux pendant un mois au minimum afin d’embellir votre chevelure et de réguler la sécrétion de sébum. 

Sur le site officiel de Jean-Louis David, il est expliqué que cette cure naturelle a de nombreux bienfaits: “Vous retrouverez une chevelure saine qui régraisse moins vite. À la fin de la cure, vous pourrez espacer vos shampoings, retrouvez des racines moins grasses et des longueurs bien hydratées.” 

En période classique, le pari semble difficile à relever: lorsqu’on se lance dans cette pratique, on se retrouve rapidement avec des cheveux très gras. Alors la période de confinement est pour de nombreuses personnes le moment idéal pour tester cette expérience.

Mais, il y a un mais. Laurence Coiffard et Céline Couteau, toutes deux spécialistes des cosmétiques et auteures de “Beauté mon beau souci”, expliquent que se lancer dans une “cure de sébum” est une très mauvaise idée en cette période d’épidémie du Covid-19. Elles déconseillent également de faire cette cure en temps normal. 

Une question d’hygiène 

Jointe par Le Huffpost au téléphone, Laurence Coiffard, titulaire d’un doctorat en pharmacie est claire: “Je suis totalement contre les cures de sébum, surtout en cette période de confinement. C’est finalement logique: nous avons appris récemment que le coronavirus se transmettait par projection de gouttelettes. Pourquoi ne pourraient-elles pas être projetées dans vos cheveux?”.

Sur le site du gouvernement français, le mode de transmission du Covid-19 est en effet détaillé de la sorte: par projection de gouttelettes à moins d’un mètre, pendant au moins 15 minutes.

Pour Laurence Coiffard, se laver les cheveux est primordial en cette période. “C’est une question d’hygiène. On nous conseille de nous laver fréquemment les mains, de ne pas se toucher le visage. Mais beaucoup de personnes se touchent les cheveux également: imaginez-vous les conséquences que cela pourrait avoir si des personnes arrêtent de se laver les cheveux pendant un mois?” 

Déconseillé en temps normal également 

Si la cure naturelle n’est pas recommandée par Laurence Coiffard et Céline Couteau, autrices du blog “Regard sur les cosmétiques”, c’est également pour cette raison: “Lorsqu’on se lave les cheveux, on élime du sébum mais également d’autres saletés qui se logent dans notre tête. De plus, quand on ne se lave pas les cheveux, on ne lave pas non plus notre cuir chevelu. Ce n’est pas hygiénique.” 

Pour éviter d’avoir les cheveux gras et obtenir une plus belle chevelure, Klarisse Chanut, coiffeuse dans les Bouches-du-Rhône a d’autres conseils. “Il est conseillé de faire un à deux shampoings par semaine. Si ce n’est pas votre cas, vous pouvez déjà commencer à espacer vos lavages”, explique-t-elle au Huffpost. 

Attention au choix du shampoing 

La coiffeuse précise que le choix de notre shampoing peut avoir un impact sur notre cuir chevelu: “La majorité des personnes choisissent des shampoings que l’on trouve en grande surface, le problème avec ces shampoings-là, c’est qu’ils sont pensés pour le plus grand nombre et pas pour un cuir chevelu en particulier.”

Elle ajoute que dans ces flacons, on retrouve généralement un grand nombre de tensio-actifs qui peuvent être agressifs. Pour avoir les cheveux moins gras, Klarisse Chanut propose alors d’opter pour des shampoings doux: “Si vous avez une sécrétion de sébum importante, il faut aussi faire attention à ne pas se frotter les cheveux trop fort lors du lavage.”

Elle conseille également de se laver les cheveux deux fois par semaine au maximum et de les laver deux fois. “Lors du premier shampoing, ajoutez beaucoup d’eau, cela va permettre de laver. Pour le second, faites bien mousser, ce lavage sert à traiter vos cheveux.” 

Une cure pas adaptée à tout le monde 

Si vous décidez tout de même de vous lancer dans une cure de sébum, les professionnels de la coiffure mettent en garde: cette cure n’est pas adaptée aux personnes atteintes de psoriasis (maladie inflammatoire de la peau). 

Klarisse Chanut met en garde: “Pour les personnes non atteintes de psoriasis mais qui ont tendance à avoir des démangeaisons, se lancer dans une cure de sébum n’est pas une très bonne idée”.

La coiffeuse raconte que la cure peut s’avérer douloureuse et contraignante à cause des démangeaisons. “Il est préférable d’espacer ses shampoings. C’est un bon compromis pour avoir des cheveux moins gras, tout en continuant de les laver.” 

Laurence Coiffard rejoint l’avis de Klarisse. Elle explique qu’il ne faut pas se laver excessivement les cheveux, pour autant, ne plus les nettoyer pendant un mois n’est pas la solution selon elle. 

 À voir également sur le Huffpost: Durant le confinement, Muriel Robin a un message à faire passer aux coiffeurs

LIRE AUSSI

Pendant le confinement, que faire des racines qu'on ne peut pas camoufler

Attention aux conseils pour se couper la frange soi-même durant le confinement

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.