Pourquoi les scénaristes d’Hollywood se mettent en grève

À Hollywood, l’heure est à la révolte. Lundi soir, le conseil d’administration de la Writers Guild of America (WGA), le syndicat des scénaristes outre-Atlantique, a voté à l’unanimité un appel au débrayage, effectif dès mardi. Le conflit oppose 11 500 professionnels de l’écriture aux grands studios, à l’instar des légendaires Universal, Warner Bros. et Paramount, mais aussi à nouveaux venus de l’industrie tels Netflix, Amazon ou encore Apple. Cette grève intervient dans un contexte d’intenses bouleversements économiques et technologiques au sein de l’usine à rêves, aux prises avec la domination croissante des services de streaming, le déclin de l’audience des émissions traditionnelles et même l’essor de l’intelligence artificielle, qui alimente l’inquiétude quant à l’avenir des professions créatives.

Les studios sont accusés de vouloir réduire leurs coûts, notamment en multipliant les contrats courts et les licenciements, mais aussi en diminuant le salaire médian des scénaristes. Leur rétribution a baissé de 4 % ces dernières années, ou 23 % si l’inflation est prise en compte, selon les statistiques partagées par la WGA.

À lire aussi Séries : à Hollywood, des auteurs français coachés par des showrunners américains

Des négociations infructueuses

L’Alliance of Motion Picture and Television Producers, qui négocie au nom des sociétés hollywoodiennes, a déclaré dans un communiqué qu’elle avait fait au syndicat une offre qui comprenait « de généreuses augmentations fi...


Lire la suite sur LeJDD