Pourquoi le satellite Swot est une révolution ?

Trente ans après le lancement du satellite Topex-Poseidon, qui marquait alors le tout début de l'altimétrie de précision, Thales Alenia Space livre au Cnes et à la Nasa le satellite Swot. Cette mission s’inscrit dans la continuité des missions Jason et poursuivra la « mesure très précise du niveau des océans sur un temps long qui est un très bon indicateur du changement climatique », nous explique Christophe Duplay, responsable du programme Swot pour Thales Alenia Space.

Elle ouvre une nouvelle ère dans « l’observation des eaux de surface continentales, lacs et cours d’eau avec des perspectives révolutionnaires dans le domaine de lhydrologie continentale et locéanographie ». Cette mission altimétrique à large fauchée de la topographie des eaux de surface océaniques et continentales « devrait révolutionner la discipline dans un même ordre de grandeur que Topex-Poseidon », à qui l’on doit les premières mesures précises de l’élévation du niveau des mers « qui nous ont permis de prendre conscience qu’un changement climatique était en cours ».

25 ans d'altimétrie spatiale pour surveiller les océans

Son lancement est prévu vers le début décembre à bord d’un lanceur Falcon 9 de SpaceX. Le satellite sera installé sur une orbite inclinée à 77,6° à 890 kilomètres d’altitude, et ayant une répétitivité de 20,86 jours, pendant au moins trois ans. Depuis cette altitude, Swot réalisera une carte complète, « inédite aujourd’hui » de la topographie des surfaces d'eau océaniques et continentales à l’échelle de la Terre, tous les 10 jours !

Le satellite Swot. © Rémy Decourt
Le satellite Swot. © Rémy Decourt

Après Topex-Poseidon, les séries de satellites Jason 1, 2 et 3 et Sentinel 3 et 6, qui sont considérés comme des missions de la première génération, Swot donne le coup d’envoi aux « satellites altimétriques de deuxième génération ». Ces derniers se « caractériseront par des altimètres de très grande fauchée, qui deviendront la norme pour tous les autres satellites qui suivront Swot, alors que les radars...

> Lire la suite sur Futura