Pourquoi les sapins perdent-ils leurs aiguilles et pourquoi sont-ils des symboles de Noël?

·1 min de lecture

Si vous avez un sapin de Noël dans votre salon, vous vous posez certainement la question : quand le jeter (non, pas par la fenêtre comme sur l'image)? Surtout que si les conifères sont connus pour ne pas perdre leurs aiguilles, ce n'est sûrement pas le cas du vôtre qui doit commencer à faire grise mine (oui, certaines espèces comme le Nordmann sont plus résistants).

Lire aussi - Sapin de Noël, Tour de France… Les maires écolos créent la polémique, une simple question de forme?

Des chercheurs de l'université de Laval au Québec ont découvert que l'éthylène, une hormone végétale, était à l'origine de l'abscission des aiguilles chez de nombreuses espèces. Or, l'arbre en produit, de manière exponentielle, une dizaine de jours après avoir été coupé. En attendant, il existe quelques astuces si vous voulez le garder encore un peu : faire qu'il possède un réservoir d'eau et ne pas le placer à côté d'une source de chaleur.

Un symbole de Noël

D'ailleurs, puisqu'on en parle : pourquoi le sapin est-il devenu le symbole de Noël? Les Celtes associaient un arbre à chaque mois lunaire, l'épicéa étant celui du 24 décembre. Le christianisme reprendra ensuite cette tradition. En France, on en trouve mention pour la première fois en Alsace dans les années 1500. 

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain ici

En 1738, l'épouse polonaise de Louis XV, Marie Leszczynska, fait installer un sapin à Versailles. En 1837, c'est la belle-fille du roi Louis-Philippe, Hélène de Mecklembourg-Schwerin, ...


Lire la suite sur LeJDD