Pourquoi le Royaume-Uni souffre déjà des conséquences du Brexit

·1 min de lecture

C'est officiel : la bourse de Londres n'est plus la première place financière d'Europe, dépassée jeudi en matière de volume de transactions sur actions par celle d'Amsterdam. Mais peu de Britanniques ont prêté attention à l'information. Outre le Covid-19, tous leurs regards sont tournés vers l'Irlande du Nord, où les images de rayons vides de supermarchés préoccupent les autorités. La raison? Les contrôles douaniers post-Brexit sur les produits agroalimentaires ont bloqué les importations de denrées depuis l'Union européenne pour l'Irlande du Nord.

La semaine dernière, le gouvernement local avait dû suspendre ces contrôles en raison de craintes pour la sécurité des agents douaniers. Les contrôles ont repris mercredi, mais la tension est encore très palpable, de nombreux commerçants n'ayant pas pu se réapprovisionner.

Un Brexit aux conséquences multiples

"Ce qui se passe en Irlande du Nord est très brutal et pourrait l'être encore plus, explique au JDD Elvire Fabry, chercheuse à l'Institut Jacques-Delors. Les distributeurs avaient en effet anticipé pour le mois de janvier en lissant leurs stocks."

Lire aussi - Boris Johnson cinéphile, Michel Barnier soupe au lait : les coulisses surprenantes des négociations sur le Brexit

D'où vient le problème? Selon les termes du protocole d'accord négocié entre l'UE et le Royaume-Uni fin décembre, l'Irlande du Nord reste dans l'union douanière et le marché unique européens pour les marchandises, introduisant ainsi des contrôles sur le fret ar...


Lire la suite sur LeJDD