Pourquoi les rideaux se vendent (parfois) à l’unité ?

Habitués à acheter les rideaux par paires on s’est interrogés sur le fait que certaines enseignes les vendaient à l’unité. Éléments de réponse.

Parfois, il faut savoir se poser de vraies questions. Et parmi les interrogations récurrentes en décoration, il y en a une tenace qui nous agite. Peut-être bien que vous aussi vous vous demandez comme nous : « Mais pourquoi les rideaux se vendent parfois à l’unité alors que nous avons souvent deux battants de fenêtres ? ».
On a tenté de percer ce mystère. Mais avant de vous révéler quelques pistes possibles, petit retour en arrière.
Il faut se rappeler qu’à l’origine, ces draperies qui ornent nos ouvertures vitrées avaient un tout autre but. On les utilisait essentiellement pour séparer sans cloisonner et réduire les vastes pièces des demeures ou pour parer les lits à baldaquin. Il semblerait que ce ne soit qu’au XVIIe que les rideaux commencent à devenir de véritables objets décoratifs. À l’époque, le goût pour la symétrie mettra fin à au textile unique remplacé par la paire de rideaux. Avec leur ouverture horizontale, ils ressemblaient plus à ce que l’on nomme aujourd’hui des stores drapés ou bouffants. Il faudra attendre le milieu du XVIIIe siècle, et le retour du style néoclassique, pour découvrir des tentures qui prendront la forme qu’on leur connaît encore : des pièces de tissus encadrant les fenêtres et s’écartant de part et d’autre.

À lire aussi >> Un 60 m2 parisien théâtral pour amateur d’art

Un rideau à l’unité si je veux

De là vient certainement notre habitude des doubles panneaux. Mais au fil des...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi