Pourquoi les restaurants ne rouvriront pas le 20 janvier ?

Maxime Poul
·3 min de lecture
Alors qu'ils devaient rouvrir le 20 janvier, les restaurants de l'Hexagone devront patienter quelques semaines supplémentaires pour accueillir du monde.

Prévue initialement pour le 20 janvier, la réouverture des restaurants devrait être repoussée en raison de la situation sanitaire en ce début d’année 2021. Explications.

C’est une mauvaise nouvelle de plus pour le secteur de la restauration. Alors qu’Emmanuel Macron avait annoncé à la fin du mois de novembre la réouverture des bars et des restaurants pour le 20 janvier, celle-ci va sans doute être reportée. Selon RTL, qui cite des sources gouvernementales, la décision serait d’ores et déjà prise par l’exécutif. Fermés depuis le 29 octobre dernier et la mise en place du deuxième confinement, les établissements devraient donc rester fermés quelques semaines supplémentaires, notamment en raison du fort taux d’hospitalisation lié au Covid-19 dans le pays.

Interrogé au micro d’Europe 1 ce lundi matin, le ministre délégué aux petites et moyennes entreprises, Alain Griset, assure qu’il “paraît peu probable” que les restaurants rouvrent à cette date, avant même que les conséquences des fêtes de fin d’année sur l’épidémie ne soient connues. Jean Castex avait déjà annoncé la couleur à la fin du mois de décembre en se montrant pessimiste sur la situation lorsqu’il déclarait qu’il n’avait “pas de garantie pour rouvrir le 20 janvier”. Toujours selon RTL, le Premier ministre aurait déjà acté ce nouveau report et se prépare à l’annoncer officiellement lors d’une conférence de presse dans les prochains jours. La décision sera prise officiellement lors d’un nouveau conseil de défense dont la date n’a pas encore été fixée.

VIDÉO : Un “passeport-santé” pour pouvoir rouvrir les bars

Des chiffres qui stagnent

Ce report de date intervient alors qu’il est encore trop tôt pour tirer des conclusions des rassemblements familiaux et sociaux qui ont eu lieu pendant les fêtes de fin d’année. Les chiffres sont également difficiles à lire en raison du nombre de tests qui a très fortement varié pendant cette période avec plus de 3 millions de tests effectués la semaine avant Noël avant de chuter considérablement au moment de Noël et du 31 décembre.

La moyenne sur 7 jours glissants reste actuellement de 12 000 nouveaux cas par jour, un chiffre bien plus élevé que l’objectif des 5000 nouveaux cas journaliers fixé par le gouvernement. Plus de 24 000 personnes sont toujours hospitalisées en France dont plus de 7500 en réanimation, des chiffres qui ne baissent plus depuis près d’un mois et qui ne devraient pas baisser dans les prochains jours.

Un rebond épidémique attendu

L’exécutif s’attend en effet à une reprise de l’épidémie lors de ce mois de janvier en raison des fêtes de fin d’année, de la réouverture des écoles ou encore des températures très basses. Les variants du coronavirus inquiètent également beaucoup le gouvernement en raison de leur contagiosité probablement plus élevée que celle du virus présent actuellement sur le territoire.

Alors que les cinémas, théâtres et autres lieux de culture ne rouvriront pas le 7 janvier et que les récentes mesures prises par le gouvernement comme l’avancée du couvre-feu dans certains départements vont plus dans le sens de la restriction que dans celui de l’assouplissement, une réouverture des restaurants le 20 janvier semble peu probable. De plus, depuis le début de l’épidémie, les bars et restaurants sont très régulièrement considérés comme des lieux de propagation du virus en raison de l’absence de port du masque dans ces lieux clos.

Ce contenu peut également vous intéresser :