Pourquoi la reine Elizabeth II ne veut pas assister au sommet familial pour régler le cas de Harry

·1 min de lecture

Pour la première fois depuis un an, le clan Windsor s’est réuni à l’occasion des funérailles du duc d'Edimbourg, décédé le 9 avril à l’âge de 99 ans. Le prince Harry, qui a pu assister à l’événement après avoir quitté la Californie, a ainsi retrouvé la famille royale sans Meghan Markle. Des retrouvailles organisées dans un contexte tendu, alors que l’interview choc du couple Sussex avec Oprah Winfrey a laissé des traces. Après les obsèques du duc d’Edimbourg, que va-t-il se passer ? Pour Ingrid Seward, il est peu probable qu’un sommet familial soit organisé pour régler les tensions avec le prince Harry et Meghan Markle, a révélé l’experte royale au Times, ce lundi 19 avril.

D’après l’auteure, la reine Elizabeth II ne serait en effet pas d’humeur à organiser une telle réunion, alors qu’elle fête ses 95 ans le 21 avril. Ingrid Seward précise que la monarque « déteste la confrontation » et que ses enfants ont du mal à la faire parler « d’autre chose que de chiens ou de chevaux ». Elle se souvient notamment que Sarah Ferguson, l’ancienne épouse du prince Andrew, lui avait confié qu’il avait fallu « trois semaines pour essayer de convaincre la reine de parler de leur divorce. Elle n’arrêtait pas de dire ‘oh, je dois promener les chiens’ ».

Lors des funérailles du prince Philip, particulièrement chargées en émotions, les Britanniques ont épié les interactions entre le prince Harry et le prince William. Si Kate Middleton a tenté de briser la glace entre les deux frères, la colère semble (...)

Lire la suite sur le site de GALA

VIDEO - "La lettre au Père Noël" : Bruno Retailleau sans langue de bois chez Pascal Praud
Le prince Harry acculé : comment il a repris la main face à Kate, William et Charles
Le prince Charles et William toujours méfiants envers Harry : « Plus question d’affabulations »
Isabelle Balkany traitée de "sorcière" : Pierre-Jean Chalençon en roue libre
VIDÉO - « Des putaclics » : Guillaume Genton très énervé après la polémique sur Nicolas Sarkozy