Pourquoi la reconstitution du meurtre d'Alexia Daval a permis de lever les dernières zones d'ombre sur l'affaire

franceinfo
Dans ses aveux, Jonathann Daval a notamment reconnu avoir lui-même "procédé à la crémation du corps" de son épouse.

"Nous voulions la vérité, nous l'avons eue." Ces mots d'Isabelle Fouillot, la mère d'Alexia Daval, viennent ponctuer plus d'un an et demi d'enquête autour du meurtre de sa fille. Après une reconstitution de sept heures, lundi 17 juin, à Gray-la-Ville (Haute-Saône), Jonathann Daval a finalement livré des aveux complets sur la manière dont il a tué sa femme, en octobre 2017.

Comme en décembre, quand il avait finalement avoué le meurtre après avoir passé plusieurs mois à accuser le beau-frère de son épouse, c'est sous l'insistance de la famille de la jeune femme qu'il a livré des informations décisives. "Face à la demande pressante de ses beaux-parents, qui l'ont imploré de dire toute la vérité, il a finalement admis qu'il avait non seulement donné la mort, mais également procédé à la crémation partielle du corps" a déclaré le procureur de la République de Besançon (Doubs), Etienne Manteaux, devant la presse.

Franceinfo revient sur les trois informations essentielles livrées par Jonathann Daval lors de cette reconstitution.

Il a précisé les raisons du conflit avec son épouse

Ce que Jonathann Daval affirmait jusqu'ici. Lors de ses premiers aveux, Jonathann Daval était resté évasif sur ce qu'il s'était passé au domicile, évoquant simplement une "violente dispute" alors qu'ils revenaient d'un dîner chez les parents d'Alexia.

Ce qu'il a expliqué lors de (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi