Les membres du collectif des "gilets jaunes libres" ne se rendront pas à la réunion avec le Premier ministre, prévue mardi

franceinfo
Les défections se sont enchaînées parmi ce collectif, pour protester contre l'inflexibilité du gouvernement et en raison de menaces reçues sur les réseaux sociaux.

"Aucun membre des gilets jaunes libres ne se rendra à Matignon demain", a annoncé lundi 3 décembre Benjamin Cauchy, membre occitan de la dizaine de membres du collectif "gilets jaunes libres", qui a lancé, dans une tribune publiée par Le JDD, un appel à être les "porte-parole d'une colère constructive". La réunion à Matignon, prévue mardi entre le Premier ministre et des "gilets jaunes", n'aura finalement pas lieu. Les signataires de la tribune disent avoir reçu trop de menaces. "Tous les signataires de la tribune du JDD ont reçu des menaces et intimidations qui ne garantissent pas leur sécurité. Certains 'gilets jaunes' ont fait savoir qu'ils les empêcheraient d'y aller", a indiqué Benjamin Cauchy.

"Mon intégrité physique est menacée"

"Les menaces, c'est puissance 10. On publie sur Facebook notre adresse, mon ami reçoit des messages, quelqu'un a appelé 'à venir chercher Jacline chez elle', confie Jacline Mouraud, "gilet jaune" du Morbihan, à l'origine d'une vidéo virale contre "la traque aux automobilistes", vue plus de six millions de fois sur Facebook. "J'ai déjà déposé des plaintes la semaine dernière et là, je reconstitue un dossier. J'ai dit à Matignon que mon intégrité physique étant menacée, je ne me déplacerai pas à ce (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi