Pourquoi la question de l'IVG enflamme les États-Unis ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, en 2022, la bataille pour le droit à l'avortement est relancée aux États-Unis. Tout est parti d'une incroyable fuite dévoilée par le média américain Politico . Un projet de la Cour suprême prévoit de revenir sur un droit acquis pourtant en 1973, il y a près de 50 ans. Concrètement, cela signifie que chaque État américain pourrait légiférer sur l'IVG comme bon lui semble. Pour Jean-Éric Branaa, maître de conférences à l'université Paris II et spécialiste des États-Unis, ce projet montre bien la division de la société américaine.

"D'un côté, vous avez les progressistes qui sont les démocrates parce que démocrates et progressistes aujourd'hui, c'est la même chose, et une autre population conservatrice. Dans chaque camp, il y a des cris d'effroi d'un côté pour dénoncer cette opinion qui risque de devenir une décision ferme. Et de l'autre pour dénoncer qu'il y ait une fuite et avoir empêché les juges de faire leur travail sereinement", détaille le spécialiste.

"Un véritable séisme"

Les réactions politiques ont été très fortes aux États-Unis . "C'est un véritable séisme, il faut le comprendre, puisque cette décision remet en cause le droit à la vie privée. Et avec ça, c'est tout un ensemble des fondements mêmes de la société américaine ou des décisions qui ont été prises depuis, qui sont elles-mêmes remises en cause", ajoute Jean-Éric Branaa. Également dans le collimateur des conservateurs, il n'y a pas que l'avortement, mais aussi le maria...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles