Pourquoi un projet de reconversion de Djebbari a été refusé

 Jean-Baptiste Djebbari a été ministre des Transports du 3 septembre 2019 au 20 mai 2022.
Jean-Baptiste Djebbari a été ministre des Transports du 3 septembre 2019 au 20 mai 2022.

Si certains ministres de Jean Castex ont été reconduits dans le premier gouvernement d'Élisabeth Borne, plusieurs ont dû tout de suite penser à l'après : soit prendre du temps pour eux, soit mettre sur pied un ou des projets de reconversion. L'ancien ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari, a transmis trois projets de reconversion dans le privé à la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP). L'un d'eux a été retoqué. Et pour éclaircir tout malentendu, le président de la HATVP Didier Migaud a décidé mercredi 1er juin d'expliquer en détail les avis de l'institution concernant ces trois projets.

Didier Migaud ne trouve « pas surprenant » que Jean-Baptiste Djebbari puisse faire plusieurs propositions de reconversion, car « il vient du privé » et « repart dans le privé », « il n'a pas un poste qui l'attend au Conseil d'État, à la Cour des comptes ou à l'Inspection des finances ». « Jusqu'à maintenant, la position du collège (de la HATVP) n'était pas de rendre publiques » les incompatibilités, a expliqué le responsable, mais il était cette fois « utile » de publier les trois avis, afin de « comprendre » le « raisonnement » de la HATVP, a-t-il estimé, en présentant le rapport annuel d'activité. Ainsi, une incompatibilité avait été opposée à un projet de reconversion d'un autre ancien ministre en 2021, sans être publiée.

Un risque pénal ou déontologique en cause ?

Pour Jean-Baptiste Djebbari, la HATVP a rejeté un projet de reconversion ch [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles