Pourquoi le projet de Merléac peut devenir une mine de problèmes pour Macron

Licia Meysenq
Pourquoi le projet de Merléac peut devenir une mine de problème pour Macron

Une mine de problèmes pour Emmanuel Macron ? La société australienne Variscan Mines a obtenu un permis d'exploration pour forer le sol sur 33 communes, dont celle de Merléac, dans les Côtes-d'Armor, lorsque le nouveau président était encore ministre de l'Economie. Objectif : exploiter certaines ressources comme le zinc, le plomb ou encore l'or.

Selon les opposants, ces forages, destinés à faire de la prospection, pourraient avoir un impact sur l'environnement. Des manifestations ont eu lieu et de nombreux élus locaux ont fait part de leur opposition, ce qui a alerté le gouvernement. Franceinfo vous explique en trois points pourquoi "Merléac" pourrait devenir une mine de problèmes pour Emmanuel Macron.

Parce qu'il y a de potentiels enjeux écologiques

Si le projet est contesté, c'est parce que ces forages pourraient avoir des conséquences sur l'environnement. Des forages d'exploitation ont déjà été menés sur le site de la Porte-aux-Moines, près de Merléac entre 1958 et 1981, mais les recherches n'ont pas abouti, car peu rentables. Le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM), un organisme public, avait conclu dans un rapport que ces travaux avaient eu des "conséquences notables sur l'environnement", notamment "la modification du régime des eaux souterraines", rapporte Le Monde. Le journal relève aussi que depuis l'exploitation de ces forages, plus rien ne pousse sur la butte.

Un constat que Michel Bonnemaison, le directeur général de Variscan, veut modérer. "On nous objecte qu’il ne faut pas faire d’études scientifiques en 2017 car des travaux ont été mal faits il y a cinquante ans. On est en plein obscurantisme !", explique-t-il au Monde. Pourtant, les membres du collectif Vigil'oust, des riverains opposés au projet, craignent la possible dissémination de toxiques naturels contenus dans le sous-sol, comme l’arsenic ou le cadmium."Cela aura des conséquences sur la (...) Lire la suite sur Francetv info

Ce contenu peut également vous intéresser :

Pourquoi est-il si difficile de moraliser la vie politique française ?
Attentat de Londres. Luc Chatel se dit "opposé à la suppression des événements" en France
Si j'étais... Richard Ferrand
Le brief politique. NKM, en mauvaise posture pour les législatives, règle ses comptes à deux Marcheurs
"Humiliations", "harcèlement", "flicage"... Y a-t-il un malaise chez les employés municipaux d'Hénin-Beaumont ?