Pourquoi les poteaux sont-ils ronds au football ?

© Reuters/Molly Darlington

Un supporter stéphanois de longue date aurait formulé la question autrement : Pourquoi les poteaux n’ont-ils pas été ronds plus tôt ? Référence aux fameux poteaux carrés de l’Hampden Park de Glasgow, qui se sont refusé aux tentatives des Verts en finale de la Coupe d’Europe des clubs champions 1976, face au Bayern Munich. En fait, en ces temps-là, la plupart des stades professionnels étaient dotés de buts avec montants arrondis.

Lire aussi - Au fait, pourquoi le football se joue-t-il à onze ?

Les premiers étaient apparus en Italie dans les années 1960, et en 1964 s’agissant de la France, pour un match face à la Norvège au Parc des Princes. L’idée était d’offrir des trajectoires de balle plus naturelles et des renvois moins horizontaux. L’épisode de 1976 aura achevé de faire des poteaux ronds une norme.

Retrouvez toutes les antisèches du Journal de Demain  ici

Même si dans les lois du jeu, on se contente d’exiger que « les poteaux et la barre transversale des deux buts doivent avoir la même forme, qui peut être carrée, rectangulaire, circulaire, elliptique ou un hybride de ces options. » Et accessoirement qu’ils « doivent être de couleur blanche et avoir la même largeur et la même épaisseur, lesquelles ne doivent pas excéder 12 centimètres. » Rappelons au passage que l’espace entre les poteaux doit être de 7,32 m, et de 2,44 m sous la barre transversale.

À écouter également :

 


Retrouvez cet article sur LeJDD