Pourquoi plusieurs applications ont-elles décidé de porter plainte contre Apple ?

Le Figaro, L'équipe et d'autres applications représentées par l'association Le Geste dénoncent toutes la même chose. Il est impossible pour les utilisateurs d'iPhone, qui sont quand même un milliard dans le monde, de télécharger une application autrement que sur l'AppStore.

Une plateforme unique et des commissions

Apple oblige les éditeurs à lui verser une commission de 30% dès qu'un client effectue un achat. Résultat : soit il accepte de payer, soit il tire un trait sur ce marché. "Apple a accaparé le marché de la distribution des applis sur iOS (...) mais pas parce qu'il a construit le meilleur magasin", argumentent les plaignants. "Apple a délibérément construit un monopole en bloquant toute compétition potentielle par des moyens techniques et des contrats avec les développeurs".

>> Retrouvez Europe Midi en replay et en podcast ici

Des précédents avec Epic Games

Ils sont donc bien décidés à porter l'affaire en justice pour obliger Apple à changer ses pratiques. De son côté, le géant californien, qui risque de devoir payer des dommages et intérêts conséquents, se justifie. Autoriser les téléchargements en dehors de l'App Store poserait des risques de sécurité. Mais Apple n'en est pas à son premier rodéo puisqu'en 2020, Epic Games, l'éditeur du jeu Fahrenheit, a porté plainte pour abus de position dominante.

Et l'an dernier, c'est la Corée du Sud qui a contraint Apple à proposer un système alternatif de paiement.


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles