Pourquoi le plan J comme Juppé ne fait pas consensus

Alexandre Boudet
Alain Juppé pourrait être le remplaçant de François Fillon.

POLITIQUE - Le flottement encore et toujours. Après le discours prononcé par François Fillon au Trocadéro et son intervention au 20 heures de France 2, l'avenir de la candidature de la droite à la présidentielle n'est pas beaucoup plus clair. Il reste ce duel à distance entre le vainqueur de la primaire, plus que jamais déterminé à rester et des nombreux cadres des Républicains qui ne veulent plus de lui.

La volonté de ces derniers de "débrancher" leur champion se heurte toutefois à deux écueils: le premier est l'envie du candidat de se maintenir; rappelons que rien ni personne ne peut le contraindre à renoncer sans son accord. Le second est lié à l'absence de plan B efficace et qui ferait consensus. C'est d'ailleurs l'un des points mis en avant par François Fillon: "Mon retrait aboutit à une impasse politique pour ma famille politique", estime-t-il.

Bien qu'avancé par un grand nombre de ténors et même si les sondages le créditent d'un score nettement meilleur que François Fillon, le nom d'Alain Juppé ne recueille pas l'unanimité des suffrages à droite. Plusieurs obstacles se dressent en effet sur la route du maire de Bordeaux qui avait aussi déclaré à plusieurs reprises qu'ils ne serait pas le plan B. Il dira lui-même ce qu'il en pense ce lundi matin au cours d'une conférence de presse prévue à Bordeaux à 10h30.

Il a perdu la primaire

Plusieurs dirigeants ont beau affirmer que "aux Jeux Olympiques quand le médaillé d'or est déclassé, la première place revient au médaillé d'argent", la réalité politique est différente. Confier la succession de François Fillon à Alain Juppé reviendrait à donner les clés de la candidature de la droite à une personnalité battue à plate couture lors de la primaire. Au second tour, le maire de Bordeaux a obtenu deux fois moins de voix que l'actuel député de Paris. "Pourquoi appeler la médaille d'argent quand on a la médaille d'or", commente ainsi son nouveau porte-parole Damien Abad.

Alain Juppé ne pourrait alors que très...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post



En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages