Pourquoi le photojournaliste Reza expose cette photo dans l'enceinte de l'hôpital Sainte-Anne

Le photojournaliste Reza devant son exposition au Centre hospitalier Sainte-Anne à Paris.
Le photojournaliste Reza devant son exposition au Centre hospitalier Sainte-Anne à Paris.

PHOTOGRAPHIE - Jusqu'au 5 novembre, le secteur psychiatrie et neuroscience du Centre hospitalier Sainte-Anne, à Paris, organise "Fenêtres de l'Âme", une exposition de dix photos, prises et sélectionnées par le photojournaliste iranien Reza Deghati.

Parmi ces photos, toutes proviennent de différents reportages, en France et à l'étranger, du photographe notamment connu pour son portrait du commandant Massoud. C'est sur un cliché pris à Étretat, en Normandie, que le photojournaliste a souhaité s'arrêter. Il résume pour lui toute la démarche de cette exposition dans l'allée centrale de l'hôpital.

"Cette photo représente plusieurs choses. La passion, la fascination avec le coucher de soleil, mais aussi la liberté avec le mouvement de l'envol. On ne sait pas où est le deuxième pied, on ne devine rien. Chacun peut d'ailleurs imaginer le visage qu'il veut. Dans la position de ce corps, certains peuvent aussi voir une croix. Cette photo représente une personne, libre de son corps et de ses mouvements. "

Cette image a du sens dans cette exposition assez inédite dans le Centre hospitalier parisien. L'objectif? Déstigmatiser le service psychiatrique, faire évoluer le regard sur les personnes en situation de handicap mental et les troubles de la santé mentale. Reza incite le public à venir se promener dans le parc (public) de l'hôpital, tout en respectant les lieux et ses patients.

"La photo est ici presque comme un prétexte, explique Reza au HuffPost. J'ai aussi envie que l'exposition ait un impact positif sur les patients et je veux faire entrer du monde dans ces lieux. On a tendance à emmurer les personnes imparfaites. Mais 'Fenêtres de l'Âme' veut permettre de connecter les gens ensemble, quelles que soient leurs différences."

Un projet né en 2015

Il y a deux ans, une quinzaine de patients du secteur psychiatrie et leur équipe soignante sont allés voir l'exposition du photographe, sur les quais de la Seine. "Quelque chose s'est créé à ce moment", sourit...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles