Pourquoi un parc d'attraction attaque Taylor Swift en justice

Nawal Bonnefoy
·2 min de lecture

Evermore Park, un parc d'attraction situé dans l'Utah aux Etats-Unis, assure que la sortie de l'album Evermore de la star lui cause du tort.

Le dernier album de Taylor Swift, Evermore, est un succès. Mais il lui vaut d'être poursuivie en justice. Evermore Park, un parc d'attraction situé dans l'Utah aux Etats-Unis, a porté plainte contre la star pour "utilisation d'une marque déposée", rapporte le site spécialisé Pitchfork.

La plainte affirme notamment que la sortie de l'album de la star (le 11 décembre dernier) sème la confusion auprès des éventuels visiteurs, "qui se demandent si l’album Evermore est le résultat d’une collaboration entre le parc à thème Evermore et Taylor Swift", affirme le directeur des ressources humaines dans des documents judiciaires, consultés par le site musical américain.

Le parc, qui propose "une expérience immersive" sur le thème de la fantasy, affirme aussi que la sortie du disque a eu un impact négatif sur son référencement Google, et empiète sur sa vente de merchandising. Selon les documents judiciaires consultés par le site musical américain, le parc Evermore demande ainsi à la chanteuse des millions de dollars de dommages et intérêts, ainsi que la prise en charge de tous les frais juridiques.

Petits oeufs de dragons VS vinyles

Les représentants de Taylor Swift ont nié en bloc ces accusations dans une lettre déposée au tribunal, qui remet en cause la crédibilité de cette plainte. "Il est inconcevable qu’il y ait un risque de confusion entre le parc d’attraction et ses produits connexes, et les produits connexes de Taylor Swift". Pour l'équipe de la chanteuse, les articles que commercialise le Evermore Park, des "petits œufs de dragon, des écussons de guilde et une petite monture de dragon" n'a rien à voir avec les produits vendus sur le site de Taylor Swift (vêtements à l'effigie de la star, vinyles...).

Cinq mois après la sortie de l'album Folklore, Taylor Swift avait surpris ses fans début décembre en dévoilant Evermore, un disque de 15 titres comportant des collaborations avec Haim, The National et Bon Iver. Une semaine plus tard, le disque était entré au sommet des chartes américains, avec un million d'exemplaires écoulés à travers le monde.

Article original publié sur BFMTV.com

Ce contenu peut également vous intéresser :