Pourquoi le paiement en espèces n'est pas vraiment sur le point de disparaitre

·1 min de lecture

C'est un geste connu de tous, que l'on voit pourtant de moins en moins : le paiement en espèces. Entre la carte bleue, la démocratisation du sans contact accélérée par le coronavirus (désormais présent jusque dans les boulangeries), le commerce en ligne, la possibilité de payer directement avec son téléphone, voire des bagues intelligentes, les liquidités ont de moins en moins de place dans nos poches. "Les comportements de paiement évoluent", concède au micro d'Europe 1 Marc Schwartz, président de la Monnaie de Paris. Pourtant, l'invité de La France bouge l'assure : il ne croit "absolument pas" à la fin du cash.

70% des Français utilisent des espèces tous les jours

Pour celui qui est à la tête de la plus vieille entreprise du monde, tous les moyens modernes de paiement "touchent un nombre limité de personnes, sans doute moins de 10% des Français". "90% des Français continuent à utiliser des espèces pour payer, dont 70% tous les jours", affirme encore Marc Schwartz en s'appuyant sur une enquête de l'Ifop menée pour la Monnaie de Paris. De même, 83% des sondés se disent "attachés aux espèces".

>> LIRE AUSSI - Une nouvelle solution de paiement de pourboires par carte bancaire

Une tendance qui se retrouve aussi a...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles