Pourquoi ouvrir ses cadeaux de Noël devant les autres est parfois source d'appréhension

Kelsey Borresen
·Journaliste spécialiste des relations de couple
·1 min de lecture
Cadeaux de Noël: pourquoi certains appréhendent d’ouvrir leurs paquets devant les autres. (Photographie d'illustration) (Photo: kajakiki via Getty Images)
Cadeaux de Noël: pourquoi certains appréhendent d’ouvrir leurs paquets devant les autres. (Photographie d'illustration) (Photo: kajakiki via Getty Images)

NOËL - Pour ceux qui, comme nous, détestent ouvrir leurs cadeaux devant les autres, l’époque la plus magique de l’année n’a rien de magique.

Imaginez que c’est le matin de Noël et que vous êtes assis-e dans le salon de votre tante avec toute votre famille. Tous les yeux sont rivés sur vous, car c’est à votre tour d’ouvrir un cadeau. Pendant que vous déchirez le papier, vos joues s’empourprent et votre bouche devient sèche. Au lieu d’avoir l’air sincère et de circonstance, votre réaction paraît forcée et maladroite. Même si le cadeau vous plaît réellement.

D’après Stefan Hofmann, professeur de psychologie à l’université de Boston, et Mark Leary, professeur de psychologie et de neurosciences à l’université Duke, cette réaction est une manifestation d’anxiété sociale ordinaire: nous nous inquiétons de la manière dont les autres nous perçoivent et nous jugent.

“Cette situation n’est pas vraiment différente de toutes celles auxquelles nous sommes confrontés au quotidien, quand les regards se portent sur nous, des situations potentiellement ambiguës que nous ne saurons pas forcément gérer”, explique Mark Leary, qui étudie l’anxiété sociale depuis près de 40 ans. “Comme quand on doit se présenter à un groupe d’inconnus, ou quand on attend bêtement pendant que des serveurs chantent ‘Joyeux anniversaire’ au restaurant.”

Alors, pourquoi le fait de déballer des cadeaux devant sa famille ou ses amis nous rend-il si anxieux, que ce soit à Noël, pour un anniversaire, une fête prénatale ou n’importe quelle autre réunion?

Certains n...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.