Pourquoi les orages, les éclairs et la foudre sont-ils moins fréquents en hiver ?

·2 min de lecture

"Pourquoi n'y a-t-il quasiment pas d'orages, d'éclairs et de tonnerre durant l'hiver ?", nous demande un lecteur sur notre page Facebook. C'est notre Question de la semaine.

"Pourquoi n'y a-t-il quasiment pas d'orages, d'éclairs et de tonnerre durant l'hiver ?", nous demande Julie Marmelade sur notre page . C'est notre Question de la semaine. Merci à tous pour votre participation.

Du chaud et du froid pour former des nuages d'orage

Les orages, ainsi que les phénomènes qui les accompagnent fréquemment, à savoir (résultats visibles de l'échauffement de l'air lors d'un orage), le tonnerre (bruit émis lors de la propagation de la vibration de l'air le long de cette décharge électrique) et la foudre (nom donné à l'éclair lorsqu'il atteint la surface terrestre) peuvent survenir durant l'hiver. Mais ils sont bien moins fréquents qu'en été... sauf exceptions. C'est l'une des conclusions faites par une équipe de chercheurs en sciences de l'atmosphère, dans une étude publiée fin 2016 et relayée par . Ces scientifiques ont analysé 16 ans d'images satellitaires, couvrant l'intégralité de la surface du globe entre janvier 1998 et décembre 2013.

S'il y a moins d'orages en hiver qu'en été, c'est parce que c'est la différence de température entre l'air chaud au niveau du sol et les couches nuageuses froides d'altitude élevée qui facilite la formation de nuages d'orages. C'est pourquoi les zones à la fois chaudes et montagneuses sont généralement les plus à risques, puisqu'elles favorisent la rencontre des différentes masses d'air, en entravant la circulation météorologique. C'est par exemple le cas pour Daggar (143 nuits d'orages par an), au Pakistan, proche des cimes de l'Himalaya (voir la carte et le classement ci-dessous).

Lire aussi

Le palmarès des villes les plus frappées par la foudre

Cette règle comprend toutefois des exceptions notables : c'est ainsi aux Lagunillas, sur le lac Maracaibo (Venezuela), plus grand lac d'Amérique du Sud, que la foudre tombe le plus souvent... et ce en dépit d'une altitude au niveau de la mer. "Le lac possède des caractéristiques géologiques uniques qui favorisent les orages", écrivent les auteurs. "Il est situé ent[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles