Achats "non essentiels" et jauges : de nouvelles règles dans les grandes surfaces ?

·1 min de lecture

C'est désormais "l'équité" qui va primer, selon le ministre de l'Economie Bruno Le Maire. Le Premier ministre Jean Castex devrait annoncer un protocole plus strict dans les grandes surfaces, dimanche soir. Autrement dit : si un petit commerce est fermé à cause du confinement visant à réduire la propagation du coronavirus, la grande distribution devrait banaliser son rayon vendant les mêmes biens que lui ? Sauf que non, tout n'est pas si simple. 

>> EN DIRECTCoronavirus : suivez l'évolution de la situation dimanche 1er novembre

Car en pratique, tout cela est très difficile à mettre en place. Des réunions ont eu lieu tout l'après-midi entre le Premier ministre, les fédérations professionnelles et la grande distribution, dont certains représentants évoquent une décision "complètement absurde". 

Dimanche soir, la fédération de la grande distribution a fait part de sa "totale incompréhension" et son "opposition" à une fermeture de ses rayons "non-alimentaires". Une telle mesure "manque de justification sur le plan sanitaire" et "compliquerait la vie des Français", souligne notamment la Fédération du commerce et de la distribution (FCD) dans un communiqué. 

Des jauges dans la grande distribution ? 

Ce qui compte du côté de Matignon, c'est aussi de limiter les déplacements de la population. C'est pour cela qu'il est hors de question de rouvrir des magasins : les données épidémiologiques sont trop inquiétantes. Dans cette même logique, la grande distribution pourrait devoir a...


Lire la suite sur Europe1