« Pourquoi n'a-t-elle pas dit non ? » : les lycéens face à Lola Lafon

Par Sophie Pujas
·1 min de lecture
Lola Lafon, autrice de
Lola Lafon, autrice de

« Les romans doivent changer, pas le monde, mais l'horizon », explique Lola Lafon aux lycéens qui l'interrogent à l'occasion du prix Goncourt des lycéens, en ce mois de novembre 2020. Chaque année, la manifestation organisée par la Fnac et le ministère de l'Éducation nationale est l'occasion de rencontres entre les écrivains figurant dans la première sélection du Goncourt et des lycéens. Cette trente-troisième édition est un peu particulière puisque c'est à distance, cette fois, que les quatorze auteurs en lice (Mohammed Aïssaoui, Djaïli Amadou Amal, Miguel Bonnefoy, Emmanuel Carrère, Sarah Chiche, Irène Frain, Lola Lafon, Hervé Le Tellier, Jean-Pierre Martin, Tobie Nathan, Camille Pascal, Maël Renouard, Maud Simonot, Camille de Toledo) se sont entretenus avec leurs jeunes lecteurs, entre le 5 et le 13 novembre. En tout, plus de 2 000 élèves pour 56 classes ont pu participer à l'une ou l'autre des rencontres. Et virtuel ou non, face à Lola Lafon, le 12 novembre, l'émotion est là de part et d'autre. Les questions ont été préparées avec minutie, certains citent les pages, les extraits qui les ont touchés ou questionnés.

Le sujet du roman, Chavirer, interpelle, puisqu'il s'agit d'agressions sexuelles dont l'héroïne adolescente est à la fois victime et complice. A-t-elle écrit pour avertir les jeunes ? s'interroge une jeune fille. Pourquoi Cléo n'a-t-elle pas dit non ? demande ensuite un lycéen ? interrogation capitale, au c?ur du roman, et qui torture l'héroïn [...] Lire la suite