Pourquoi le mode de scrutin des législatives favorise l'unité dans chaque camp

·1 min de lecture
© AFP

C'est une variable qui peut tout changer. Aux législatives, le taux de participation est un élément déterminant de la compétition électorale. En effet, si aucun postulant ne l'a emporté dès le premier tour, seuls les deux candidats arrivés en tête ou ceux ayant obtenu un nombre de voix au moins égal à 12,5 % du nombre des électeurs inscrits peuvent se maintenir. Pour dire les choses plus simplement, plus l'abstention est forte, plus le seuil de maintien au second tour est élevé, et plus le risque de triangulaires - trois partis qui se maintiennent au second tour - ou de quadrangulaires - quatre partis qui se maintiennent - s'éloigne.

Voici un petit module calculant le résultat nécessaire pour que le candidat qui arrive troisième puisse se qualifier.

Entrez le taux de participation de la circonscription : Le seuil de qualification est de % des voix exprimées // 100 || participation 0) { $('#legislativesParticipationError').text("Merci de saisir un pourcentage valide."); $('#qualificationThreshold').text('?'); $('#legislativesParticipationError').removeClass("hidden"); return; } var threshold = 12.5*100/participation; if (threshold 100) { $('#legislativesParticipationError').text("Le taux de participation n'a pas atteint le seuil de qualification"); $('#qualificationThreshold').text('?'); $('#legislativesParticipationError').removeClass("hidden"); return; } $('#qualificationThreshold').text(threshold.toFixed(2).replace(".", ",")); $('#legislativesParticipationError').a...
Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles