Pourquoi il est préférable de cuisiner sa viande avec de l'huile végétale

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
De nombreuses études ont confirmé qu'une trop grande quantité de viande rouge était associé à un risque d’augmenter l’apparition d’un AVC (Getty Images/iStockphoto).
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Selon une nouvelle étude, le type de graisse consommée est plus important pour prévenir un accident vasculaire cérébral que la quantité mangée. Explications.

La viande rouge n’a pas toujours bonne réputation. De nombreuses études ont confirmé qu’en manger trop était associé à une augmentation du risque d’un accident vasculaire cérébral (AVC). Des chercheurs ont peut-être trouvé une solution.

Selon une récente étude, cuisiner la viande rouge avec de l’huile d’olive permettrait de réduire ce risque. Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont examiné les données de 100 000 personnes. Ils ont constaté que ceux qui consommaient le plus d'huiles végétales étaient 12% moins susceptibles de souffrir d'un AVC.

Dans le détail, l’équipe scientifique a rapporté que ceux qui mangeaient le plus de saindoux, de viande rouge ou de viande transformée étaient jusqu'à 16% plus susceptibles de souffrir d'un accident vasculaire cérébral. De plus, ceux qui consommaient davantage de produits laitiers, comme le beurre et le fromage, ne couraient pas un risque accru. Concernant l’huile utilisée, ceux qui avaient principalement recours aux huiles d'olive, de maïs et de soja étaient 12% moins susceptibles d'avoir un accident vasculaire cérébral.

L'importance du type de graisse

À l’inverse, les graisses provenant des viandes rouges et transformées et les graisses animales non laitières semblent augmenter le risque d'AVC. Selon les auteurs, "les quantités élevées de graisses saturées dans la viande augmentent les niveaux de cholestérol nocif, tandis que le sel augmente la tension artérielle, ce qui augmente le risque d'accident vasculaire cérébral". De plus, les produits chimiques contenus dans la viande rouge - ajoutés lors de la transformation - endommagent les cellules, ce qui peut augmenter le risque de cancer. "Nos résultats indiquent que le type de graisse et les différentes sources alimentaires de graisse sont plus importants que la quantité totale de graisse alimentaire dans la prévention des maladies cardiovasculaires, y compris les accidents vasculaires cérébraux", précise le Dr Wang.

En France, il est recommandé de consommer 500 grammes de viande (hors volaille) par semaine. Pour les autres repas, il est possible d’alterner avec des œufs, du poisson, etc.

VIDÉO - Dr Christian Recchia : "Quand quelqu’un fait un AVC devant vous, vous n’avez que quelques minutes pour le sauver. Voici ce qu’il faut faire"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles