Pourquoi le message de Miley Cyrus sur son ex est maladroit pour les LGBT+

En 2015, Miley Cyrus faisait son coming out pansexuel et depuis, elle n'a cessé de s'engager auprès des LGBT+.

LGBT+ - “Il y a des hommes bien dehors, n’abandonnez pas, vous n’avez pas à être lesbienne.” Ces mots de Miley Cyrus ont froissé la communauté LGBT+, pour de bonnes raisons. 

Dimanche 20 octobre, dans une vidéo avec son petit ami Cody Simpson diffusée en direct sur Instagram, la chanteuse américaine a véhiculé des propos étonnants pour une personne qui a toujours été plus qu’une alliée LGBT+.

En 2015, elle faisait son coming out pansexuel, une identité jusqu’alors méconnue. Une personne pansexuelle est attirée par tous les genres, hommes, femmes, mais aussi par toutes celles et ceux qui ne se reconnaissent pas forcément dans cette binarité, ainsi que les personnes trans. La pansexualité désigne donc celles et ceux qui se sentent sexuellement, émotionnellement, capables de tomber amoureux d’une personne de n’importe quel genre.

Depuis, celle qui a débuté sur le petit écran à 14 ans avec “Hannah Montana” n’a eu de cesse de s’engager. La même année que son coming out, elle a même créé une fondation pour venir en aide aux jeunes LGBT. En février dernier, elle rappelait l’importance d’être “queer”, même au sein d’une relation hétérosexuelle.

“Il y a des hommes bien dehors”

Mais cette fois-ci, ses propos ne passent pas. “Il y a des hommes bien dehors, n’abandonnez pas, vous n’avez pas à être lesbienne. Il y a des gens bien avec une bite dehors. Vous avez juste à les trouver. Vous devez trouver une bite qui n’en est pas vraiment une (“a dick that’s not a dick”: dick signifiant en anglais à la fois bite et connard, il s’agit d’un jeu de mots, NDLR)”, commence-t-elle. “J’ai longtemps pensé que je devais être lesbienne parce que les gars étaient le mal incarné, mais ce n’est pas vrai. Il y a des gens bien qui ont des bites. Je n’en ai jamais rencontré qu’un et il est sur ce direct”, poursuit-elle, taclant au passage son ex-compagnon Liam Hemsworth.

Au moins deux points lui sont reprochés. Le premier, c’est qu’en affirmant que les femmes n’ont pas à devenir lesbiennes parce...

Retrouvez cet article sur le Huffington Post