Pourquoi le "masseur" de Vladimir Poutine a-t-il fui la Russie ?

Le Président de Russie Vladimir Poutine reçu lors d'une audience privée le 4 juillet 2019 au Vatican.
Le Président de Russie Vladimir Poutine reçu lors d'une audience privée le 4 juillet 2019 au Vatican.

Konstantin Goloshchapov, ami proche du président russe, a quitté son pays à bord d’une BMW. Quatre jours plus tard, son fils est décédé dans des circonstances mystérieuses.

Une fuite digne d’un film d’action. Au mois de juin, Konstantin Goloshchapov, un oligarque russe de 67 ans proche de Vladimir Poutine, a quitté la Russie à bord de la BMW d’un de ses six enfants, Dmitry. À la frontière biélorusse, l’homme a fait un doigt d’honneur immortalisé par une caméra surveillance. À qui ce geste était-il adressé ? Le mystère est en entier. Et pour l'épaissir davantage, son fils, un homme d’affaires de 29 ans, est décédé dans des circonstances assez troubles quatre jours plus tard.

L’histoire vient de n’être révélée que récemment par les médias russes qui ont souligné les liens étroits de l’oligarque et du président russe. L’amitié entre les deux hommes aurait commencé dans les 1980 alors qu’ils partageaient une passion commune : le judo. Konstantin Goloshchapov aurait aidé Vladimir Poutine à soulager ses maux de dos grâce à des massages, d’où son surnom "le masseur".

Des accusations de détournement de fonds

Depuis leur rencontre, Konstantin Goloshchapov a gagné en galon et a amassé beaucoup d’argent en acceptant notamment de gérer une entreprise d’État. "Il connaît de nombreux secrets de Poutine et a été pendant des années un personnage clé dans les cercles du Kremlin", confie un ancien diplomate occidental de Moscou au Daily Mail. L'homme supervisait en outre l’Église orthodoxe russe, qui travaille en étroite collaboration avec le gouvernement

Mais alors que s’est-il passé pour que Konstantin Goloshchapov quitte précipitamment le pays ? Peu de temps avant sa fuite, l’homme d’affaires a appris que son entreprise allait être perquisitionnée après des accusations de détournement de fonds. Il aurait pu décider de s’enfuir avant d’être arrêté. Ce n’est pas la première fois que de telles accusations poussent un russe fortuné à s’exiler.

Depuis le début de la guerre en Ukraine, plusieurs oligarques russes ont été retrouvés morts. Les hommes d’affaires Alexander Tyulakov, Leonid Shulman, Alexander Subbotin, Vladislav Avayev ou encore Ivan Pechorin sont décédés dans des circonstances qui restent à éclaircir.

Pour l'heure, personne ne sait où se trouve Konstantin Goloshchapov et sa destination finale est inconnue. Le "masseur" aurait les passeport grec et croate et possèderait plusieurs propriétés en Europe. Il pourrait se trouver dans l’une d’elles. Ou ailleurs.

VIDÉO - Comment Prigojine, à la tête de la milice Wagner, recrute des mercenaires pour combattre en Ukraine