Pourquoi la maladie d'Alzheimer touche-t-elle davantage les femmes ?

Environ 60 % des personnes qui souffrent de la maladie d'Alzheimer sont des femmes, d'après la Fondation Recherche Alzheimer. Les experts soulignent également que les femmes ont environ 2 fois plus de risques de développer la maladie au cours de leur vie.

Comment expliquer cette différence hommes-femmes ? Des chercheurs du Scripps Research and Massachusetts Institute of Technology (aux États-Unis) ont tenté de répondre à cette question en examinant les cerveaux de 40 hommes et femmes, la moitié d'entre eux étant décédés de la maladie d'Alzheimer.

Les œstrogènes, des hormones protectrices contre la maladie d'Alzheimer

Résultat ? Les chercheurs américains ont constaté qu'en moyenne, les femmes présentaient des taux de protéine SNO-C3 6 fois plus élevés que les hommes. Or, cette protéine résulte d'un phénomène biochimique particulier (le processus S-nitrosylation) qui est en partie responsable d'une inflammation neuronale à l'origine du déclin cognitif.

Par ailleurs, les scientifiques avancent l'hypothèse qu'avant la ménopause, les œstrogènes jouent un rôle protecteur au niveau neuronal, contre le processus de S-nitrosylation. Or, cette protection disparaîtrait avec l'arrêt de la fonction ovarienne, d'où un "pic" statistique chez les femmes vis-à-vis d'Alzheimer à partir de 50-60 ans.

Pour rappel, en France, environ 900 000 personnes souffrent de cette pathologie neurodégénérative. La maladie d'Alzheimer est rare avant l'âge de 65 ans ; à 80 (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Covid long : en cas d’infection légère, la majorité des symptômes a disparu au bout d’un an
Qui sont les norovirus, ces virus qui contaminent les coquillages en Bretagne ?
Covid : Alerte au trafic de l’antiviral Paxlovid dans les pharmacies
Chevilles gonflées : les 8 conseils d'un phlébologue pour les soulager
Grippe (2023) : symptômes, durée, souche, carte de l'épidémie en France