Pourquoi l'ivermectine n'est pas un remède miracle contre le Covid-19

L’OMS et l’Agence européenne des médicaments ont beau déconseiller l’ivermectine, sur les réseaux sociaux, ce médicament est présenté comme le remède miracle contre le Covid-19. "Il existe une molécule abondante, sans danger, qui peut remplacer les vaccins (...) mettre fin au confinement, diviser par sept la mortalité des malades", avance, par exemple dans un tweet, l’Association Victimes Covid-19 France. Ce médicament est habituellement utilisé contre la gale. Un rapport rendu après des études in vitro mentionne "la possibilité que l’ivermectine puisse être un antiviral utile pour limiter le SARS-CoV-2". Mais du côté des travaux cliniques, les résultats sont moins tranchés.Aucune étude ne fait autorité Un essai clinique pilote réalisé sur 24 personnes n’a montré aucun effet probant. "Il serait prématuré d’avoir une opinion sur la base de ces 24 patients, c’est juste un signal, d’autres données arrivent, aussi bien pour que contre", estime Carlos Chaccour, chercheur à l’Institut ISGlobal et auteur de l’étude. Aucune étude ne fait autorité pour le moment. Selon le docteur Chaccour, il est trop tôt pour laisser tomber ce traitement mais également trop tôt pour l’utiliser sur des patients.