Pourquoi l'expression "être dans de beaux draps" a un sens négatif

·1 min de lecture

Stéphane Bern propose chaque jour, dans Historiquement vôtre avec Matthieu Noël, de partir à la découverte de ces expressions que l'on utilise au quotidien sans forcément connaître leur origine. Ce lundi, l'animateur nous explique d'où vient "être dans de beaux draps" locution paradoxale qui, malgré une impression plutôt laudative, désigne en réalité une situation difficile.

Si vous avez la gaffe facile et la bourde efficace, ou que vous avez la faculté à vous mettre dans des situations rocambolesque, il se peut que vous vous exclamiez régulièrement que vous êtes dans de beaux draps. Une expression paradoxale, puisqu'on devrait plutôt être à son aise dans de beaux draps. Pour comprendre cette expression, il faut savoir qu'elle est apparue au 18e siècle. Les "draps" gardaient alors encore leur sens du Moyen-Âge, où ils désignaient les habits. Surtout, l'expression complète était à son origine "être dans de beaux draps blancs", comprenez donc "être dans de beaux habits blancs".

>> Retrouvez les émissions de Matthieu Noël et Stéphane Bern en replay et en podcast ici

Draps blancs et draps sales

Or, au 18e siècle, la coutume veut que l’on habille en blanc, notamment lors de la messe, les personnes qui ont péché. Si vous aviez par exemple commis l’adultère, on vous habillait de blanc. Les fameux "beaux habits blancs" étaient donc à éviter. Ils étaient censé faire ressortir votre part d’ombre, et Jésus Christ lui-même fut revêtu d’un habit blanc lorsque qu'on le présenta à Pon...


Lire la suite sur Europe1