Pourquoi l'État demande à EDF de vendre l'électricité à bas prix ?

·1 min de lecture

Le gouvernement va demander à EDF de vendre davantage d'électricité à bas prix à ses concurrents , afin de tenir sa promesse de limiter la hausse de la facture d'électricité des Français à 4% en 2022. Comment cette mesure va-t-elle empêcher notre facture de trop grimper ? Les explications d'Europe 1. 

Le consommateur gagnant

Depuis l'ouverture du marché de l'électricité, EDF doit vendre une partie de son électricité à un prix fixe : 42 euros le megawatt-heure aux autres fournisseurs comme Total Direct Energie, Engie ou encore ENI. Mais cette quantité d'électricité à prix fixe est limitée, ce qui oblige ces fournisseurs à aller acheter de l'électricité sur le marché européen. Or, les prix flambent depuis plusieurs semaines. Et c'est ça qui se répercute sur notre facture.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

Le ministre de l'Economie Bruno le Maire a donc obtenu d'EDF qu'il vende 20% d'électricité en plus à ses concurrents. Une opération qui va coûter cher à EDF : 6 à 7 milliards d'euros. Mais en bout de chaîne, c'est le consommateur qui est gagnant. Cela va permettre de maintenir la hausse des tarifs à 4% pour les particuliers. C'était la promesse faite par Jean Castex

Bercy assure qu'il veillera à ce que les fournisseurs d'électricité répercutent bien ce mécanisme sur toutes les factures, y compris celles des entreprises. La ministre de la Transition Ecologique Barbara Pompili devrait réunir très prochainement l’ensemble des fournisseurs pour...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles