Comment la rave party à Lieuron a pu avoir lieu malgré le couvre-feu

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·1 min de lecture
Comment la rave party à Lieuron a pu avoir lieu malgré le couvre-feu

NOUVEL AN - Alors que des millions de personnes à travers le monde ont célébré le passage à 2021 sous cloche après une année 2020 chaotique, en France une poignée de 2500 fêtards a mis les autorités sur les dents pendant près de 48 heures.

La rave party commencée à Lieuron, en Bretagne, le 31 décembre au soir, a finalement pris fin dans la matinée du 2 janvier mais est toujours source de nombreuses questions. Comment ce rassemblement a-t-il pu s’organiser mais aussi durer de la sorte sur près de deux jours, malgré le couvre-feu et le contexte du coronavirus?

L’importance d’être nombreux

Cela tient d’abord à la discrétion de l’organisation de ce genre d’événement, qui se fait essentiellement par le bouche à oreille. Il n’est pas question de créer un événement public sur Facebook mais il arrive que les organisateurs mettent en place une boîte vocale. Les participants peuvent s’y connecter avec un mot de passe et accéder ainsi aux détails du lieu. Ce dernier est généralement dévoilé au dernier moment, et est de préférence isolé des habitations et commerces.

À l’AFP, un des participants venu d’Alsace a expliqué qu’il avait rejoint jeudi soir à 19H30 un point de rendez-vous sur le parking d’un centre commercial avant que le convoi se dirige vers Lieuron. Une situation qui illustre pour les organisateurs de ce type de festivités la nécessité de bien gérer les flux de personnes. Un gros convoi est facilement repéré par les autorités mais il est nécessaire de faire nombre pour ne pas être arrêté.

Dans cette équation du 31 décembre, ce...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.