Pourquoi la bière donne-t-elle tant envie d'aller aux toilettes ?

Maxime Poul
·2 min de lecture
En raison de sa composition, la bière est la boisson alcoolisée qui donne le plus envie d'uriner.

Après avoir bu plusieurs bières, il est encore plus difficile de se retenir d’aller aux toilettes que pour n’importe quelle autre boisson. Explications à l’occasion de ce vendredi 7 août, journée internationale de la bière.

Ce n’est un secret pour personne, encore moins pour les consommateurs réguliers, la bière fait beaucoup uriner. La boisson alcoolisée la plus populaire et la plus consommée au monde donne rapidement envie d’aller aux toilettes et les quantités d’urines sont plus importantes que pour les autres boissons. Car si on entend souvent qu’on va plus aux toilettes du fait que les gens ont tendance à en boire en quantité, il n’en est rien. À quantité égale d’eau et de bière, vous vous apercevrez que votre corps retiendra l’eau plus longtemps que la bière, pour une raison bien particulière : sa composition.

La bière est faite à partir de houblon, une plante grimpante de la famille des cannabinacées. Il s’agit d’une plante très diurétique qui favorise donc l’élimination de l’eau par les reins. Les reins ont besoin d’eau pour éliminer les déchets présents dans le corps et les résines du houblon utilisées pour faire la bière nécessitent une grande quantité d’eau. Cette plante sans laquelle il n’y aurait pas de bière augmente non seulement la fréquence mais aussi la quantité des urines.

Le houblon, mais pas que

Selon le média australien ABC, pour 20 centilitres de bière consommés, les reins génèrent 32 centilitres d’urine. Le volume d’urine généré est toujours supérieur au volume d’eau contenu dans la bière, d’où le phénomène de déshydratation.

Mais il y a une autre raison à cela. Comme tout autre boisson alcoolisée, la bière inhibe l’hormone anti-diurétique (ADH), qui est régulée par une glande du cerveau, l’hypothalamus, qui sert à contrôler le volume de nos urines. Plus on boit d’alcool, moins l’hypothalamus tient son rôle et donc moins on produit d’hormone anti-diurétique, ce qui ne nous permet plus de limiter nos évacuations. Et nous amène donc très régulièrement aux toilettes.

Ce contenu peut également vous intéresser :