Pourquoi l’essor de la « finance verte » n’a-t-il aucun effet sur la hausse des émissions de CO₂ ?

Ne plus financer les uns, orienter les financements vers les autres, c'est toute la promesse des financements « verts », obligations « vertes » et investisseurs à impact. Il devrait être question de cette finance verte à la 26e Conférence des parties pour le climat (CP206), qui se déroule du 31 octobre au 12 novembre à Glasgow (Royaume-Uni) : la finance doit se transformer et encourager les projets qui favorisent la transition, concentrer les financements vers les projets vertueux, et tarir les sources de financements pour les projets préjudiciables. C'est le sésame financier de la transition.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles