Pourquoi l’enseigne canadienne Couche-Tard propose un "rapprochement" à Carrefour

·1 min de lecture

Le secteur de la distribution est en ébullition. Carrefour a été approché par le groupe d’alimentation canadien Couche-Tard pour un "rapprochement", qui prendrait la forme d’une fusion. Les deux entreprises ont confirmé l’information, parue sur le site de Bloomberg, dans la soirée de mardi. Une telle transaction serait un coup de tonnerre dans le monde de la distribution où Couche-Tard joue encore un rôle mineur, alors que Carrefour en est un des acteurs majeurs au côté du géant américain des hypermarchés Walmart. Europe 1 vous explique les raisons de ce possible rapprochement.

Couche-Tard, géant mondial des magasins de proximité en quête d’expansion

Créé au Québec en 1980 avec un seul magasin, Couche-Tard est devenu en quarante ans un géant mondial des magasins de proximité - nommés "dépanneurs" dans la province francophone -, des supérettes aux heures d'ouverture très élargies proposant une sélection restreinte de produits d'alimentation, des journaux et des cigarettes. Couche-Tard possède un réseau de plus de 14.000 magasins exploités sous diverses enseignes, dont Circle K, principalement en Amérique du Nord, mais aussi en Europe du Nord, en Amérique latine et en Asie. La plupart de ces magasins sont associés à des stations-service vendant du carburant.

"Ils ont une volonté d'expansion et sont sur une logique de croissance extensive", observe Yves Marin, expert du secteur de la distribution au sein du cabinet Bartle, interrogé par l’AFP. Le groupe a en effet crû de cette m...


Lire la suite sur Europe1