Pourquoi l’Allemagne restreint-elle l'usage du vaccin AstraZeneca ?

·2 min de lecture

Selon Marco Cavaleri, responsable de la stratégie sur les vaccins à l'Agence européenne des Médicaments, il existe un lien entre le vaccin AstraZeneca contre le Covid-19 et les cas de thromboses recensés dans plusieurs pays, dont la France et l'Allemagne. Avant même cette déclaration, datant du 6 avril, le gouvernement allemand a décidé de limiter le recours à ce vaccin et de chambouler sa campagne de vaccination. Afin de garantir le succès de cette entreprise de longue haleine, il s'agit en effet consolider la confiance des citoyens en leur garantissant une sécurité maximale.

La campagne de vaccination contre le Covid-19, qui a débuté le 27 décembre 2020 en Allemagne, ne se déroule pas aussi vite que prévu, même si le ministère de la Santé maintient son objectif de proposer à tous les citoyens une offre de vaccination d'ici la fin de l'été. L'arrivée au mois de février du vaccin AstraZeneca devait pourtant accélérer le processus, mais les récents incidents liés à ce vaccin, qui dans un premier temps n'avait été approuvé en Allemagne que pour les moins de 65 ans, constituent un nouveau défi pour le gouvernement fédéral. L'introduction d'une nouvelle restriction préventive oblige l'Allemagne à modifier sa campagne de vaccination, afin d'utiliser les 56 millions de doses qui seront livrées cette année.

Le vaccin AstraZeneca n'est pas recommandé pour les moins de 60 ans

Le 30 mars 2021, suite à la survenue de rares cas de thromboses recensés après l'administration du vaccin contre le Covid-19 du groupe AstraZeneca, la Commission permanente des vaccinations (STIKO), qui dépend de l'Institut Robert Koch (RKI), annonçait qu'elle ne recommandait ce vaccin que pour les personnes âgées de plus de 60 ans. Le gouvernement fédéral et les Länder se sont ralliés à cet avis dès le lendemain, alors même qu'il n'existait encore aucune preuve que le vaccin soit à l'origine de l'apparition de ces troubles de la coagulation, précise l'Institut Paul Ehrlich (PEI), l'organisme allemand de réglementation des médicaments et des vaccins.

Cette décision marque la fin de multiples atermoiements, puisque l'administration du vaccin AstraZeneca, autorisé sur le territoire européen le 30 janvier 2021 et utilisé en Allemagne depuis début février, avait été mise en pause pendant plusieurs jours dès la mi-mars, puis réautorisée après de nouveaux contrôles de l'Agence européenne des médicaments (EMA) et de la STIKO. Suite à la mise en garde de plusieurs hôpitaux, certaines municipalités, comme Berlin et Munich, et certains arrondissements avaient cependant anticipé la dé[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi