Pourquoi l’Afrique se méfie (encore) du vaccin anti-Covid-19

Par Le Point Afrique (avec AFP)
·1 min de lecture
Derrière le refus de vaccination, théories du complot, fake news sont en train de gagner du terrain en Afrique.
Derrière le refus de vaccination, théories du complot, fake news sont en train de gagner du terrain en Afrique.

Depuis le début de l'apparition de la pandémie, il y a presque un an, l'Afrique se démarque sur plusieurs points, mais comme partout ailleurs, le scepticisme vis-à-vis des vaccins contre le Covid-19 a gagné du terrain. Même si, pour les Africains, cette méfiance remonte parfois loin dans l'histoire. Aujourd'hui, entre théories du complot, communication qui laisse à désirer et absence de confiance dans les gouvernements, les campagnes de vaccination s'annoncent difficiles.

À LIRE AUSSICovid-19 ? « Les vaccins en Afrique ? Un sujet éminemment politique ! »

Des gouvernements qui n'en font pas assez

Nourrie par les rumeurs proliférant sur les réseaux sociaux, une dynamique similaire à celle observée dans les pays occidentaux est à l'?uvre en Afrique, et les réticences sont plus fortes quand il s'agit du Covid-19 qu'envers d'autres vaccins, expliquent des experts interrogés par l'AFP. « On est à un haut niveau de scepticisme », assure Ayoade Alakija, qui dirige en Afrique la stratégie de Convince, une initiative pour l'acceptation de la vaccination anti-Covid. Parmi les facteurs, elle cite l'impopularité des gouvernements et la désinformation. Une théorie qui a trouvé une large audience veut, par exemple, que les vaccins aient été conçus pour stopper la croissance démographique africaine.

Les gouvernements eux-mêmes peuvent jeter le poison du soupçon. Le président tanzanien John Magufuli prétendait fin janvier, en dépit des avis sanitaires mondiaux, que les injecti [...] Lire la suite