Pourquoi Kevin Gameiro est sous-côté

LIGA – Supersub à l’Atlético Madrid, le Frenchie Kevin Gameiro est l’un des attaquants les plus sous-côtés d’Europe. On vous explique pourquoi.

Kevin Gameiro a permis à l’Atlético de remporter de nombreux matches… (AFP Photo/GABRIEL BOUYS )

 

Il est toujours décisif
Supersub de luxe cette saison à l’Atlético, Gameiro se montre systématiquement décisif lorsque Simeone lui fait confiance. La preuve ce weekend où, dans un match fermé face à Bilbao, il a libéré les Madrilènes en marquant puis donnant une passe décisive à Diego Costa (2-0), trois jours après avoir également marqué en Ligue Europa face à Copenhague (1-4). En janvier, à Eibar, il a avait également offert trois points à l’Atlético en étant l’auteur du seul but de la rencontre (0-1). Idem sur le terrain du Celta Vigo (0-1) fin octobre, lors de sa 2e titularisation de la saison. Lorsqu’il est présent au coup d’envoi – soit 12 fois cette saison -, l’ancien Lorientais porte bonheur aux Colchoneros, qui, avec lui, n’ont subi qu’un 1 seul revers, en Coupe, face à Séville (3-1).


Il a des stats de haut niveau
Cette saison, malgré son statut de remplaçant, l’ancien Parisien a déjà inscrit 8 buts en 21 apparitions, dont 12 titularisations, toutes compétitions confondues. C’est seulement 5 buts de moins que Grizou (13) pour quasiment 3 fois moins de titularisations (31). Lors de ses 3 saisons lorientaises entre 2008 et 2011, Gameiro avait tourné en moyenne à presque 19 buts et 6 passes décisives par exercices (TCC). Au PSG, sa moyenne est restée autour des 12 buts par saison, avant de grimper à 22 buts sous les couleurs de Séville entre 2013 et 2016. L’an dernier pour sa première saison à l’Atlético, Gameiro a trouvé 16 fois le chemin des filets (TCC). Des stats qui feraient rougir un grand nombre d’attaquants européens.


Il est solide et régulier
Depuis ses véritables débuts en L1 avec Strasbourg il y a 10 ans, Gameiro n’a jamais connu de graves blessures. Solide, il dispute en moyenne 32 matches de Championnat par saison. Peu d’attaquant ont une telle endurance en Europe. Collectif et discipliné, l’avant-centre de 30 ans mérite clairement mieux que de cirer le banc en Liga. Approché par l’OM au mercato d’hiver, Gameiro avait refusé pour ne pas trahir les supporters parisiens. Désormais pisté par l’OL dans le cadre d’un échange avec Mariano, l’ancien buteur du PSG serait bien inspiré de revenir en L1, voie royale pour s’imposer enfin chez les Bleus (5 sélections seulement en 5 ans et demi).