Pourquoi Jordan Bardella a tout faux sur "l'assimilation" de Kylian Mbappé

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Invité sur franceinfo, le président par intérim du Rassemblement national a commis un raccourci qui en dit long.

POLITIQUE - Jordan Bardella assure avoir “beaucoup suivi” le parcours du footballeur Kylian Mbappé, qui a fait les gros titres ses derniers jours en annonçant rester au PSG, en dépit de l’intérêt du Real Madrid et au terme d’un suspense qui a tenu les supporters en haleine. Vraiment? Pas sûr. Parce que le président par intérim du Rassemblement national a dit dans le même temps n’importe quoi concernant le champion du monde.

Invité sur fanceinfo, l’eurodéputé a été interrogé sur la trajectoire de la star du PSG. “Je trouve que c’est un modèle d’assimilation, notamment pour la jeunesse issue de l’immigration, pour la jeunesse de banlieue”, a déclaré l’étoile montante du RN, avant d’être interrompu par la journaliste Salhia Brakhlia: “Il est né en France Kylian Mbappé”. Une remarque visant à rappeler qu’il est pour le moins curieux de parler d’une “assimilation” pour quelqu’un qui est Français.

“Mais sa mère est sénégalaise”, a répondu Jordan Bardella, ce qui justifie à ses yeux de parler ainsi du jeune prodige. Problème, sa mère n’est pas sénégalaise, mais est née à Bondy, de parents nés en Algérie. Peut-être le président du RN faisait-il allusion au père de Kylian Mbappé? Encore raté. Wilfrid Mbappé Lottin est né à Douala, au Cameroun, et a vécu la plus grande partie de sa vie en France, où il avait essayé de mener une carrière de footballeur.

Ce qui est très loin du Sénégal et ne fait pas de Kylian Mbappé, né à Paris en 1998, “un modèle d’assimilation”, puisque ce terme prisé à l’extrême droite (à l’inverse de “l’intégration”) est censé s’appliquer aux immigrés. Pas aux Français.

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI

VIDÉO - Jordan Bardella: "Nous sommes la première force d'opposition à Emmanuel Macron, cette élection n'est pas terminée"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles