Pourquoi Israël, l'un des pays les plus vaccinés au monde, présente-t-il un des pires taux d'infection ?

·1 min de lecture

En janvier dernier, alors que l’Europe attendait désespérément ses doses de vaccin, le monde entier regardait Israël avec envie. « D'ici un mois, 2,25 millions de personnes auront été vaccinées. Nous pourrons sortir du coronavirus, rouvrir l'économie, et faire des choses qu'aucun autre pays au monde ne pourra faire », se vantait le Premier ministre Benyamin Netanyahou le 27 décembre. Le 31 janvier, 36 % de la population avait déjà reçu une dose de vaccin alors qu’en France le chiffre était à… 2,5 %. Le 7 mars, les images de bars et restaurants pleins à craquer à Tel Aviv faisaient le tour du monde.

Ce qui se passe en Israël est un avertissement très clair pour le reste du monde

Aujourd’hui, l’euphorie a laissé place à l’inquiétude. Sur les deux dernières semaines, le pays enregistre 10.402 nouveaux cas pour 100.000 habitants, soit le quatrième taux d’infection le plus élevé au monde derrière la Georgie, la Dominique et Cuba, des petits pays où la vaccination est bien moins avancée. Cela représente une flambée de 600 % par rapport à juillet. Encore plus inquiétant : le nombre de décès connaît également une courbe exponentielle, avec 23 décès enregistrés au 22 août, contre zéro au mois de juillet. Du jamais-vu depuis février. Des restrictions et des jauges ont été rétablies la semaine dernière, et le gouvernement envisage désormais un nouveau confinement. « C'est un signe d'avertissement très clair pour le reste du monde, prévient Ran Balicer, directeur de l'innovation chez Clalit Health Services (CHS), la plus grande organisation de santé d'Israël. Si cela peut se produire ici, cela peut probablement se produire partout ailleurs. »

Nombre de cas quotidiens de Covid-19 en Israël. © Our World in Data
Nombre de cas quotidiens de Covid-19 en Israël. © Our World in Data

Une campagne de vaccination qui s’est essoufflée

Il faut dire qu’après avoir connu un début en fanfare, la campagne de vaccination s’est largement essoufflée. Le taux de vaccination culmine à 62,9 % (personnes ayant reçu les deux doses), à peine plus que la France (54,4 %)...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles