Pourquoi les investisseurs s’enthousiasment pour les énergies renouvelables depuis dix ans

© NICOLAS GUYONNET / HANS LUCAS / HANS LUCAS VIA AFP

L’été que nous venons de passer est la confirmation que les effets du réchauffement climatique sont plus forts et plus rapides qu’escomptés. Pour espérer les endiguer, le passage de notre mode actuel de production et de consommation à un modèle plus responsable est essentiel. Or, ce changement de paradigme nécessite de grands investissements, notamment dans la transition énergétique. La Commission européenne estime ainsi qu’entre 2021 et 2030, le secteur énergétique au niveau européen aura besoin de 175 milliards d’euros par an minimum pour le développement des énergies vertes (solaire, éolien, etc.) et des infrastructures nécessaires.

Mais d’un point de vue strictement financier, le rendement est-il au rendez-vous pour les investisseurs ? Les énergies vertes, qui représentent le futur, bénéficient-elles d’une meilleure performance financière, comparativement aux énergies fossiles qui sont vouées à disparaître ?

Dans nos récents travaux, nous avons étudié pendant 10 ans (2011-2021) les rendements attendus et la performance effective des infrastructures d’énergie verte, comparée à celle des infrastructures d’énergies fossiles. Cette question du retour sur investissement demeure essentielle, car les investissements dans les projets d’énergie éolienne et solaire représentent actuellement entre un quart et un tiers de l’ensemble des investissements alloués aux infrastructures. Ils sont, en outre, amenés à se développer de plus en plus.

Une préférence des investisseurs

L’un des arg...


Lire la suite sur LeJDD