Pourquoi il ne faut surtout pas acheter du poivre moulu

Que ce soit du poivre en grains ou bien du poivre moulu poudre, les français dans leur majorité en raffolent (Photo: Eivaisla via Getty Images)

ALIMENTATION - Le poivre est l’une des épices les plus consommées dans le monde. On l’utilise pour nos viandes ou bien même pour nos desserts. Il n’y a pas de saison précise pour déguster cette perle, on peut en trouver toute l’année!

Que ce soit en grain ou bien en poudre, les Français dans leur majorité en raffolent comme vient nous le rappeler ce dimanche 23 février le documentaire “Poivre, les secrets de la perle noire”, diffusé sur France 5.

Ce documentaire tente d’expliquer en quoi le marché mondial est inondé d’un poivre “low-cost” et pourquoi c’est la version moulue qui est la plus vendue dans les supermarchés. Afin de satisfaire la demande à l’échelle mondiale, la production est en effet en constante augmentation.

Dénonçant donc des dérives de la part d’industriels ou bien de certains producteurs agricoles, le documentaire démontre si nous devons accorder notre confiance au poivre que l’on achète dans les grandes surfaces. Il est aussi question de la composition de l’épice et des spécificités de sa production mondiale qui se passe en majeure partie au Vietnam.

Le “poivre épuisé”

Le poivre en poudre est beaucoup plus vendu que le poivre en grain, car il est serait moins cher en magasin et plus facile à prendre en main. Toutefois, la différence de prix s’explique en majeure partie par le fait que les industriels, sur demande des grandes surfaces, pour faire baisser le prix du produit et augmenter leur marge bénéficiaire, mélangent l’épice avec une matière moins chère: le poivre épuisé.

Dans le livre “Vous êtes fous d’avaler ça” paru en septembre 2016 de Christophe Brusset, l’auteur nous précise ce qu’est réellement le poivre épuisé dans sa critique de l’industrie agroalimentaire: il s’agit entre autres des résidus de la graine après extraction de son huile essentielle. 

Impact sur la santé et sur l’environnement

Bien que normalement, le poivre en soi facilite la digestion, soulage la douleur, et ne présente pas de risque sur notre santé si on en surconsomme, le poivre épuisé a un impact considérable sur notre organisme.

En effet, certains poivres épuisés comportent plusieurs pesticides dont certains sont interdits par l’Union européenne. On retrouve des résidus de carbendazime qui permet d’éliminer les champignons sur la plante, de l’imidaclopride et la thiamethoxam qui est principalement responsable de l’extinction des abeilles.

Le désir de produire du poivre moulu répond donc à une stratégie de standardisation du produit axé sur la quantité. À défaut d’apporter une réelle qualité au produit, le poivre moulu comporte en outre un intérêt commercial. Comme le précise les journalistes du documentaire, un sac de poivre en grains équivaut à une dizaine de sacs quand l’épice est transformée en poudre.

C’est près de 7 kg d’engrais chimiques utilisé pour chaque plante (Photo: miralex via Getty Images)

Son industrialisation a par ailleurs amené les producteurs agricoles vietnamiens à user de plus d’engrais chimiques pour augmenter leurs productions et pour en vendre au prix le plus bas. Comme le documentaire le souligne en relatant le champ d’un producteur agricole, c’est près de 7 kg d’engrais chimiques utilisés pour chaque poivrier. Cela correspond à quatre fois la quantité recommandée en France. 

Il est donc primordial pour nos papilles gustatives, notre santé et pour celui de la planète d’acheter du poivre en grains bio qu’on peut retrouver facilement auprès de boutiques spécialisées. Et de se tourner vers certains poivres.

Une alternative

En parlant de qualité et en raison d’une production plus éthique, le poivre de Kampot apparaît d’ailleurs comme un exemple parfait.

Poivre cultivé dans les provinces du Cambodge, c’est le premier produit agricole cambodgien à avoir bénéficié d’une IGP (indication géographique protégée) délivrée en avril 2010. Cette indication géographique lui permet de bénéficier d’un label protégé dans les territoires reconnaissant cette indication, comme l’Union européenne.

À voir également sur Le HuffPost: L’avocado toast en voie de disparition des restos branchés pour des raisons écologiques

LIRE AUSSI:

Pour une raclette sans charcuterie, suivez ce guide de recettes

Pizza ou fondue, ce resto londonien a décidé de ne pas choisir

 

 

 

 

 

Love HuffPost? Become a founding member of HuffPost Plus today.

This article originally appeared on HuffPost.