Pourquoi Huawei a choisi la France pour installer sa première usine hors de Chine

·1 min de lecture

C’est un projet industriel aussi curieux qu'attendu : Huawei va dévoiler mardi matin les détails de son usine française, annoncée fin décembre. Il s'agit de la première usine de production du géant des télécommunications construite hors de Chine. Huawei a choisi Brumath, près de Strasbourg, pour implanter ce site stratégique, au cœur de l'Europe. Un investissement qui interroge, puisque l’entreprise est accusée d’espionnage par les États-Unis et ostracisée dans de nombreux pays dont… la France. Mais ce choix répond à une stratégie commerciale mûrement réfléchie.

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Huawei et la diplomatie du carnet de chèques

Cette usine, véritable symbole, à la fois pour Huawei et pour la France, devrait ouvrir ses portes en 2023, avec 300 emplois dans un premier temps, puis 500 à terme. Le géant chinois va y produire du matériel télécom pour les réseaux mobiles, notamment la 5G. Et depuis Brumath, Huawei desservira toute l’Europe. Une belle opportunité pour Claude Sturni, président de l'agglomération d'Haguenau : "Je ne suis pas prêt à en faire une question politique. On ne discute pas le bien-fondé de l'implantation d'une usine d'armement ou d'agroalimentaire. Ce sont d'abord des emplois, on les veut, on en a besoin. Cette entreprise va créer de la valeur pour toute l'Alsace et même bien au-delà", assure-t-il à Europe 1.

Au total, Huawei va investir 200 millions d’euros dans l'usine de Brumath. C’est la diplomatie du carnet de chèque...


Lire la suite sur Europe1